Huawei a profité du dernier MWC 2015 pour présenter sa Huawei Watch. Nous avons enfin pu mettre la main sur la montre pendant quelques jours. La Huawei Watch est la première montre connectée sous Android Wear du constructeur chinois. Elle se veut haut de gamme et cherche à contenter ceux qui aiment les belles montres et les accessoires connectés. Le pari est-il réussi ? Notre test de la Huawei Watch vous dit tout.

Meilleur prix :

Sommaire du test du Moto X Play

Huawei Watch : test complet de la montre connectée

On commence avec les caractéristiques techniques de la Huawei Watch qui sont assez proches de celles des dernières montres sous Android Wear. Ainsi, on retrouve un cadran de 46 mm avec un écran AMOLED de 1,4 pouce et une définition de 400×400 pixels, offrant une bonne résolution de 286 ppp. La batterie a une capacité de 300 mAh.

    • Écran : AMOLED 1,4 pouce avec définition 400×400 pixels (286 ppp), protection Cristal Saphir
    • Dimensions : 42 mm de diamètre, 11,3 mm d’épaisseur
    • Processeur : Qualcomm APQ8026 Snapdragon 400 cadencé à 1.2 GHz
    • RAM : 512 Mo
    • Stockage : 4 Go
    • Batterie : 300mAh
    • Capteurs : Gyroscope, Accéléromètre, Fréquence cardiaque, Baromètre, Vibrations
    • Connectivité : Wi-Fi, Bluetooth 4.1
    • Microphone : oui
    • Haut-parleur : oui
    • GPS : Non
    • Couleurs : Argent, Noir Or
    • OS : Android Wear
    • Certification IP67 : résistance à l’eau et la poussière

Le Snapdragon 400, les 512 Mo de RAM ainsi que les 4 Go de stockage interne sont des éléments que l’on retrouve dans les dernières montres Android Wear présentées par la concurrence comme la LG G Watch R ou encore la Moto 360 2e génération.

Pas de GPS pour la Huawei Watch, mais la présence d’un haut-parleur qui ne sert pas encore, mais qui pourrait bien trouver être utilisé pour passer des appels une lorsque qu’une prochaine version d’Android Wear sera déployée.

Un design très abouti

La Huawei Watch mise beaucoup sur son design, et elle le fait bien. La montre arrive dans une boîte très soignée et ne s’encombre pas des protections d’écrans et autres plastiques que l’on peut avoir sur nos smartphones qui sortent de la boîte. Le guide de démarrage, le socle de recharge et la prise secteur viennent compléter le packaging. Il ne vous reste plus qu’à la charger, la configurer avec l’application Android Wear et elle est prête à aller sur votre poignet.

Premières impressions : la montre est assez légère, avec des matériaux de qualité, mais tout de même assez imposante. 42 mm est l’unique taille disponible, vous ne trouverez pas plus petit, ni plus grand comme la version 46 mm qui existe pour la nouvelle Moto 360.

Nous avons reçu la version avec le cadran en acier noir et un bracelet en cuir, lui aussi noir. Huawei a choisi un design rond, sans barre noire sur la partie basse. Cette conception très aboutie s’est faite au prix de l’absence de capteur de luminosité ambiante pour régler automatiquement la luminosité de l’écran. Il faudra donc le faire manuellement. Une concession que je suis prêt à faire pour ne pas avoir cette barre noire disgracieuse.

Le boîtier de la montre a des bordures très fines. L’aspect nous fait penser à celui de la LG G Watch, les grosses bordures et le plastique en moins (mais le prix en plus, nous y reviendrons plus loin). La smartwatch est épaisse si on la compare à une montre classique, mais raisonnable face à ses concurrentes. L’unique bouton physique est légèrement excentré, et d’une qualité de fabrication sans faille. Nous verrons à quoi il sert dans la partie logicielle.

A LIRE  Apple Pay's adoption rate hits 35% mark in US; service coming to GAP next year

Sous la bête, un connecteur 4 broches pour recharger la montre, et un lecteur de fréquence cardiaque avec double capteur pour plus précision (en théorie).

Le bracelet en cuir fourni par défaut est de qualité, même si les finitions ne nous semblent pas aussi bonnes que le bracelet fourni avec la version Argent de la Huawei Watch. Le frottement de ce cuir sur la bague de fermeture en plastique a tendance à couiner, ce qui ne fait pas très « premium ».

Le système d’attache est bien pensé. Le bracelet est facile à retirer, sans pour autant risquer de le perdre à tout moment. Si vous avez déjà de jolis bracelets chez vous, vous pouvez très bien le mettre sur la Huawei Watch qui accepte uniquement le format 18 mm.

Un très bon écran AMOLED

Nous sommes sûrement en présence du meilleur écran pour une montre sous Android Wear. La définition de 400 x 400 pixels et la technologie AMOLED offrent un très bon affichage. L’image est précise et la luminosité maximum suffisante pour un usage en extérieur sans plisser les yeux au moindre rayon de soleil.

La technologie AMOLED a une influence directe sur la consommation de la batterie dans la mesure ou un cadran noir utilisera moins d’énergie qu’un cadran blanc, les pixels noirs étant des pixels éteints.

Autre point important, et qui peut être vu comme un défaut, la Huawei Watch n’a pas de capteur de luminosité ambiante. Cela lui permet de ne pas avoir de bande noire, ainsi qu’un cadran très fin. Le revers de la médaille et que vous devrez aller vous même dans les paramètres si vous voulez ajuster la lumière. Un défaut à minimiser dans la mesure ou un réglage de la luminosité sur 4 est suffisant pour un usage quotidien. Vous pouvez pousser à 5 maximum dans les environnements très lumineux.

L’écran possède également une protection Cristal Saphir. Un gage de protection et de durabilité de l’écran face aux chocs inévitables du quotidien. Après quelques jours d’utilisations, nous n’avons pas pu vérifier la solidité de l’écran sur le long terme.

Android Wear toujours aussi efficace

La première chose à faire pour configurer la montre est d’installer l’application Android Wear sur votre smartphone Android. Elle est bien sûr gratuite. L’appairage avec la montre se fait alors automatiquement une fois que vous avez activé le Bluetooth de votre smartphone. L’application vous servira à regarder des tutoriels sur le fonctionnement d’Android Wear, mais également à télécharger de nouvelles applications sur le Google Play comme de nouveaux cadrans.

On retrouve Android Wear dans sa version 1.3. Peu de choses changent par rapport aux autres montres connectées. L’OS de Google est parfaitement fluide et facile à utiliser après une petite phase de prise en main. Ainsi, on retrouve les notifications qui vous alertent des tweets, mails, messages et autres appels de votre smartphone.

A LIRE  Android Pay lands in Ireland

Le bouton sert bien sûr à la navigation. Une simple pression permet d’éclairer l’écran ou le mettre en veille. Appuyez deux fois rapidement et l’écran s’éteindra complètement. Enfin, une pression longue donne un accès rapide aux applications. Pratique et bien pensé.

Vous pouvez bien sûr lancer une recherche vocale grâce à Google Now qui vous trouvera des horaires de cinéma, vous donnera la météo ou vous calculera un itinéraire sur Google Maps, toujours en utilisant la connexion de votre smartphone. Si la Huawei Watch est équipée d’un microphone, il n’est toujours pas possible de l’exploiter pour répondre à un appel directement sur la montre. La prochaine version d’Andoird Wear devrait débloquer cette fonctionnalité.

Côté fitness vous avez également de quoi faire avec Google Fit bien sûr, mais également les trois seules applications ajoutées par Huawei, orientées vers le sport et la santé : « Rythme cardiaque », « Suivi journalier » et « Suivi de fitness ».

La première calcule votre rythme cardiaque grâce au double capteur situé sous la montre (qui affiche une lumière verte en utilisation). Je ne l’ai pas trouvé plus précis qu’une autre, il est assez lent, marche parfois parfaitement et d’autre fois non si la montre n’est pas assez serrée sur le poignet.

Les applications « Suivi journalier » et « Suivi de fitness » servent respectivement à avoir un aperçu de votre progression au fil du temps pour l’une, et vous fixer des objectifs de temps et de calories pour l’autre. Leur interface est très soignée. Pour les sportifs qui attendaient un GPS, la Huawei Watch n’en possède malheureusement pas.

Android Wear 1.3 vous donne également la possibilité de choisir l’affichage des notifications : toutes, prioritaires ou aucune. Dans les réglages vous pourrez choisir la taille d’affichage de la police, le niveau de luminosité ou encore l’activation des mouvements de poignets pour faire défiler les notifications. Pratique lorsque vous ne pouvez utiliser qu’une main.

Autonomie et recharge de la Huawei Watch

Avec une batterie de 300 mAh, on ne fait pas de miracle. La Huawei Watch annonce une journée complète d’utilisation, et cela est bien le cas en utilisation intensive avec l’écran toujours allumé. Il s’agit donc d’un minimum. Vous pourrez la porter sans crainte, même si vous faites de longues journées de 6h du matin à minuit.

Si vous ne recevez pas trop de notifications, et que vous faites le choix de ne pas avoir toujours l’écran allumé, vous pourrez tenir deux jours, mais n’espérez pas plus. La Huawei Watch est donc conçue pour être posée sur son socle de recharge tous les soirs avant d’aller se coucher.

A LIRE  Fitbit to acquire Pebble for $40 million in the coming days or weeks

Parlons de la recharge justement. Le socle fourni est un peu plus petit que la montre elle-même, laissant uniquement dépassé le câble lorsque la montre est posée dessus. Les bons points de ce chargeur sont la discrétion, mais également la vitesse de recharge. Il est en mesure de recharger complètement la Huawei Watch en une heure environ.

Malheureusement, le chargeur est perfectible. Il m’est arrivé plusieurs fois de poser la montre sur son socle de recharge magnétique sans que la montre ne se recharge, car cette dernière n’était pas parfaitement placée sur les 4 broches. Lorsque vous vous en apercevez au moment de sortie, c’est assez gênant de la retrouver à 10 % de batterie…

L’autre défaut vient d’Android Wear en lui même qui affiche simplement une toute petite icône de recharge en haut de l’écran, difficilement visible selon le cadran que vous avez choisi pour votre montre. Un conseil : vérifiez bien dans le volet des notifications que la montre se recharge bien lorsque vous pensez l’avoir bien posé sur son socle.

Prix et modèles de la Huawei Watch

On arrive à la partie difficile. Si vous avez pris le temps de lire ce test en entier (merci, déjà), vous avez constaté que la montre connectée de la marque chinoise ne présente pas de défaut majeur et a de solides arguments pour vous convaincre. Mais c’est sans compter sur le prix, bien supérieur à tout ce que propose la concurrence sous Android Wear.

modeles huawei watch

Trois modèles : Argent, Noir et Or, de 399 à 699€

Le prix départ de la version Argent avec bracelet en cuir est fixé à 399€. La version noire avec bracelet en cuir que nous avons testée est elle à 449€. Si vous avez trop d’argent à dépenser, il y a également une version Rose Gold (plaqué or) vendue 699€ ! Seul Apple a l’indécence d’aller plus loin avec son Apple Watch Edition 18 carats à 18000€.

Des tarifs salés face à une de ses concurrentes directes qu’est la Moto 360 de 2e génération qui débute à 299€ pour dépasser les 400€ en fonction des options que vous choisirez. Le choix n’est également pas en faveur de Huawei face à Motorola et ses différents modèles. Une seule taille de cadran et de bracelet, il faudra donc faire avec.

Conclusion

La Huawei Watch est un très bel objet. Huawei réussi à proposer la montre sous Android Wear la plus aboutie en terme de design, avec de très bonnes finitions, un superbe écran et une interface Android Wear solide.

Du côté des points faibles, on note l’absence de GPS, l’autonomie qui n’excède toujours pas les deux jours, un chargeur parfois capricieux et un prix élevé.

Même si la Huawei Watch se présente comme un bijou intemporel fait pour durer, nous savons très bien cela ne sera pas le cas. Si la qualité de fabrication est indéniable et que le support des prochaines versions d’Android Wear est au moins assuré pendant deux ou trois ans, la montre finira par vieillir prématurément comme tous nos objets high-tech.

Le Snapdragon 400 finira par ne plus être supporté par Android Wear, et de nouvelles montres à la meilleure autonomie et aux fonctionnalités plus poussées verront évidemment le jour. Dans un tel contexte, on peut se poser la question d’un investissement aussi conséquent dans une montre connectée. Tout dépendra bien sûr de votre budget de l’utilité que vous trouvez aux smartwatchs.

Si le prix ne vous rebute pas et que vous êtes conscient qu’un prochain modèle arrivera trop rapidement, nous vous conseillons cette Huawei Watch qui compte sans aucun doute parmi les meilleures montes connectées sous Android Wear à ce jour.

Meilleur prix :

Ce qu’on aime

+ Design réussi, sans barre noire
+ Matériaux utilisés
+ Écran de qualité
+ Dimensions et bordures d’écran
+ Compatible Android comme iOS
+ Certifié IP67
+ Android Wear

Ce qu’on n’aime moins

– Cher
– Autonomie d’une journée ou deux
– Toujours loin d’être indispensable
– Une seule taille disponible
– Pas de GPS
– Pas de luminosité automatique



Source