Asus ZenFone Selfie – Design et finition

Pour ouvrir cette prise en main par la conception, le Zenfone Selfie ressemble étroitement à tous les modèles récents commercialisés par Asus en France, à l’exception de la finition au dos qui se montre quelque peu différente. À l’image des mobiles de LG, les boutons dédiés à la gestion du volume sont venus s’installer à côté du capteur photo, tandis que le bouton d’alimentation s’installe au milieu de l’arête haute. Pour s’attarder sur cet appareil photo dorsal, il s’agit donc d’un 13 mégapixels opérant avec un double-flash LED sur sa droite et un autofocus laser sur sa gauche.

Histoire de revenir sur la touche d’alimentation, le placement de celle-ci peut effectivement se révéler dérangeante en tête de produit, mais notez qu’une fonction bien pratique permettant d’allumer et de déverrouiller l’écran d’un claquement de doigt est là. Oui, le fameux système de double-appui qui avait été instauré par LG à la sortie du G2 en 2013. Contrairement à son antagoniste sud-coréen LG qui a fait évoluer la fonctionnalité vers de nouveaux horizons avec des codes et d’autres possibilités visant à améliorer la sécurité, Asus préfère limiter cela à une seule et unique option. Installée dans les paramètres, une fonction permet ainsi de choisir d’allumer ou non l’écran par double-appui.


Aperçu de quelques boutons physiques du Zenfone Selfie. © ANDROIDPIT

Placée en tête de produit, l’entrée micro-jack audio de 3,5 mm s’accompagne d’un réducteur de bruits environnants. En main, le Zenfone Selfie se veut agréable, mais est loin d’être le plus beau des smartphones. Cela dit, son placement tarifaire agressif le rend difficilement critiquable. Cependant, il faut tout de même dire que ses dimensions et ses bordures d’écran (cadre noir qui sévit autour de l’écran) sont des points à travaille et à affiner par la marque. En soi, Asus montre qu’il est encore capable de produire un très bon produit rapport qualité/prix dans le temps, mais dont l’expertise design est largement moins poussée que certains rivaux. Affichant une ouverture f/2.2, l’appareil photo positionné en façade fait très « bling-bling » au premier regard, mais notez qu’il produit de superbes selfies.

compzenfoneselfieedemais
Comparatif des tailles : Zenfone 5 (à gauche), Zenfone 2 (au milieu) et Zenfone Selfie (à droite). © ANDROIDPIT

Étant passionné d’Android, je suis assez partisan des décisions prises par Google pour son OS mobile. Sous Android justement, il se trouve que les touches d’actions rapides, installées en bas des écrans de nos mobiles, ont créé une grosse polémique depuis plusieurs années. Certains constructeurs, fidèles aux consignes de développement de Google, ont alors migré vers l’adoption logicielle, tandis que d’autres s’obstinent avec des touches physiques.

telafullhdzenfoneselfie
Voici l’avant du Zenfone Selfie d’Asus. © ANDROIDPIT

À la différence du Zenfone 2, la coque arrière peut être retirée par l’utilisateur. En l’ouvrant, l’utilisateur a directement l’accès à un lecteur de cartes mémoires (de type micro-SD jusqu’à 200 Go) et de lecteur de cartes SIM (capable d’héberger jusqu’à 2 cartes SIM, dont un côté bloqué en 2G/3G). Sur le plan de la finition, celle-ci n’a pas changé puisqu’elle est toujours polycarbonate. Par contre, la tenue en main se veut plus rassurante, car elle est moins glissante. Toujours à l’arrière, le haut-parleur installé est mono. Vous l’aurez deviné, ce Zenfone reprend beaucoup d’aspects de produits du haut de gamme, mais n’en a pas vraiment les attributs (du fait de son prix, notamment).

speakerzenfoneselfie
Sur le Zenfone Selfie, le port micro-USB est de la norme 2.0 et vient s’installer en bas du produit. © ANDROIDPIT

Il y a de nombreux aspects uniques dans la conception et la finition du Zenfone Selfie. Le modèle est bien ajusté et confortable à tenir d’une seule main, mais sa manipulation nécessite l’utilisation des deux mains en raison de sa taille un peu exagérée. Même si c’est un excellent appareil, le dos légèrement concave aide au transport de l’appareil dans la poche de son pantalon, notamment. Un avantage dont tous les smartphones ne peuvent pas se vanter d’avoir.



Source