Nouveau rebondissement dans l’affaire entre Quentin Tarantino et la police de New York. Ou plutôt, nouveau soutien pour le réalisateur de Pulp Fiction, puisque l’organisateur de la manifestation Rise Up October, au cours de laquelle le cinéaste s’était élevé contre les violences policières, est monté au créneau le temps d’une interview donnée à The Wrap.

« Nous pensions que les figures d’autorité n’aimeraient pas [cette manifestation], mais pas que Quentin Tarantino en deviendrait la cible », explique Carl Dix, après avoir précisé que c’est lui qui avait approché le réalisateur, avec les autres organisateurs, pour participer à l’événement, et qu’il est l’une des rares célébrités à avoir répondu présent.

Dix qualifie ensuite les menaces de boycott et de non-protection des tournages de QT de « racket digne de la Mafia, où le pot-de-vin serait de se conformer à la ligne d’un parti politique, et pas de verser de l’argent. » Et il conclut en disant que « ce message ne s’adresse donc pas qu’à lui mais à d’autres personnes (…) afin d’inciter d’autres voix de la conscience à la passivité sur ce sujet. » Qui de Quentin Tarantino ou de la police sera le prochain à répondre ? Réponse très vite.

Côté cinéma, une nouvelle bande-annonce des « Huit salopards » a été dévoilée :

Les Huit salopards Bande-annonce



Source

A LIRE  Johnny Depp est l'acteur trop payé de 2016 (comme en 2015, d’ailleurs)