Une chose est sûre, les microtransactions n’ont pas vraiment une bonne image, aussi bien pour la presse que pour les joueurs. Si une bonne partie de la communauté considère qu’il s’agit surtout d’un moyen de vendre des bouts de jeu retirés puis vendu en supplément, les éditeurs et développeurs ne l’entendent pas tous de cette oreille.

C’est au tour du stratège de la communication de Naughty Dog de donner son opinion avec un avis clairement positif sur la question. Eric Monacelli, ayant tout récemment quitté le studio pour rejoindre Infinity Ward, s’est exprimé au sujet des DLC payants d’Uncharted 4 : A Thief’s End auprès du site MCV :

Les microtransactions ont plutôt une sorte de connotation négative dans l’industrie vidéoludique. Si vous vous rappelez à l’époque, le poil des gens se hérissait lorsque des amures pour chevaux étaient vendues pour The Elder Scrolls IV: Oblivion. C’est quelque chose qui a toujours existé. Mais si le contenu est assez bon et que vous voulez le payer, pourquoi ne pas le payer ?

On entend très souvent les gens dire : « C’est juste quelque chose qu’ils ont retiré du jeu pour le vendre » – Non, ce n’est souvent pas le cas.

Il est également intéressant de noter que même au sein de Naughty Dog, l’idée des contenus additionnels payants fait débat, même pour les extensions d’histoire qui restent un point moins critiqué :

Il y a des débats chauds tournant autour de ce sujet en permanence dans les bureaux, parce que tout le monde à sa propre opinion. Pour moi, au plus vous placez d’idées dans un DLC, au plus vous pouvez le vendre cher, car c’est le genre de choses qui créent un autre jeu dans le jeu – The Last of Us : Left Behind était un autre jeu. En fait, c’est un peu le deuxième Last of Us, non ?

Rappelons qu’Uncharted 4 : A Thief’s End sera disponible le 18 mars 2016 sur PlayStation 4 exclusivement.

Profil de daFrans, Rédaction Jeuxvideo.com
Par daFrans, Rédaction Jeuxvideo.com

MP



Source by [author_name]