Cet article est un contenu sponsorisé *

Entrez dans le Monde d’Elyande et partez à la recherche des Dragomons, monstres légendaires que seuls les chasseurs peuvent combattre. Un MMORPG Fantasy aux graphismes manga attrayant !

Sorti en bêta fermée courant de l’automne 2015, Dragomon Hunter se distingue des autres MMORPG par un gameplay totalement libre. En effet, fini le gameplay imposé, ici vous avez le choix . Jouer au clavier uniquement, ou clavier + souris, ou même pour les plus originaux s’essayer au MMO à la manette (c’est bien plus difficile qu’il n’y parait).

A la recherche des Dragomons

Le but du jeu est simple , vous devrez au fur et à mesure de votre progression parcourir Elyande à la recherche de Dragomons. Ces monstres mythiques composent en effet la pierre angulaire du jeu . Ce qui signifie que vous devrez parfois en exterminer toute une espèce afin de récupérer des matériaux essentiels à la création d’équipements, et parfois simplement en faire votre meilleur ami sous forme de monture. On ne le répètera jamais assez, se balader à dos de dragon c’est la classe.

Imposant n’est ce pas?

Parlant de meilleur ami, vous aurez avec vous tout au long de votre aventure un petit compagnon mignon mais costaud que l’on appelle Hoppalongs. Ces petites créatures auront d’ailleurs une classe spécifique en fonction de votre spécialisation , ils pourront devenir des soutiens à distance ou des brutes de mêlée par exemple.

Mignon mais mortel.

Combattez, évoluez !

Côté spécialisation, vous aurez le choix entre 4 classes : Mercenaire, Mage, Clerc et Éclaireur. Chacune de ces classes est unique et dispose de compétences particulières pour former une équipe totalement équilibrée. Sachez d’ailleurs que par la suite, chaque classe dispose de 2 types d’armes leur offrant des compétences différentes. Votre personnage évolue en fonction de vos choix !

A LIRE  Yakuza 6 : le jeu sortira bel et bien en Europe sur PS4, mais pas tout de suite

Dragomon Hunter vous propose également plusieurs manières de progresser dans l’aventure.
Vous aurez dans un premier temps un système de quêtes adapté à votre niveau. En effet plus vous progresserez dans le monde d’Elyande, et plus les quêtes seront compliquées, mais synonymes de récompenses prodigieuses ! Il faut donc suivre l’histoire et participer à un maximum d’événements pour récupérer de l’expérience et de l’équipement.
La seconde partie sera composée de donjons et chasses collectives, où vous devrez affronter des monstres plus puissants que la normale en étant seul ou en groupe. Ces instances vous donneront un bon nombre d’expérience et généralement des composants importants pour fabriquer votre équipement.

Le PVP

Comme tout bon joueur de MMORPG qui se respecte , vous allez chercher le contact et donc le joueur contre joueur . Ce jeu dispose de plusieurs modes pour vous satisfaire :

  • Les duels : Qui sont, comme l’indique le nom, des matches en 1v1 prenant place dans une arène . Il faudra vous battre jusqu’à la mort, ou la fin du temps imparti . Point amusant de ce mode, les Hoppalongs sont de la partie également. Si vous n’avez jamais vu deux boules de poils se taper dessus en restant mignon, c’est le jeu qu’il vous faut !
  • Le Repos du Titan : C’est un mode conquête en 3v3 ou 5v5, vous devrez capturer des points dans une arène pendant un certain temps. L’équipe accumulant le plus de points gagne la partie et des récompenses.
  • La Valée du Chevalier-Dragon : C’est un mode d’avantage PvE que PvP, mais qui est tout de même à retenir. Vous devrez affronter des boss plus puissant que jamais avec des alliés pour espérer récupérer une monture de plus en plus bad-ass !
A LIRE  Gran Turismo Sport passe la première au PlayStation Experience 2016, la preuve en vidéo

Dragomon Hunter vous invite à entrer dans un monde d’anime au gameplay dynamique et à la difficulté progressive. Sachant que le jeu est encore en bêta, il n’y a aucun doute sur son potentiel lorsque la version finale sera sortie.

REJOIGNEZ DES MAINTENANT LE MONDE DE DRAGOMON HUNTER

* La Rédaction de jeuxvideo.com n’a pas participé à l’écriture de ce contenu sponsorisé.



Source by [author_name]