Alors que le film culte de Joe Johnson qui a bercé nos années 90 fête ses 20 ans cette semaine, focus sur le reboot prévu pour 2017 et sur ces longs métrages qui ont perpétué sa légende…

« Dans la jungle tu attendras, un 5 ou un 8 te délivrera. »

Il y a 20 ans, le jeune Alan Parrish et sa copine Sarah commençaient une partie de Jumanji. Un jeu de société pas comme les autres qui, à peine avez-vous jeté les dés, vous lâche un lion dessus, vous envoie une volée de chauves-souris, vous enferme pendant des années. L’objectif : parvenir à la toute dernière case de ce jeu de l’oie diabolique en évitant les pièges, les ennemis et les catastrophes qu’il vous réservera, et prononcer le mot « Jumanji ».

« Dans la jungle tu attendras… » : ce qui peut vous arriver si vous jouez à Jumanji

Cette histoire, portée à l’écran par Joe Johnston (futur réalisateur de Jurassic Park III et de Captain America), trouve son origine en 1981 entre les pages d’un livre pour enfants : celui de Chris Van Allsburg. A sa sortie en salles en 1995, Jumanji est porté par un Robin Williams irrésistible, une toute jeune Kirsten Dunst et un Jonathan Hyde inoubliable, qui campe à la fois le père d’Alan Parrish et Van Pelt, un chasseur tout droit sorti du jeu dont l’idée fixe est d’abattre le jeune homme.

Bref… Un film qui avait de quoi alimenter les jeux de récré pendant un bon bout de temps et rester gravé dans les souvenirs des spectateurs les plus nostalgiques. Que ces derniers se réjouissent d’ailleurs : un reboot de leur film adoré est d’ores et déjà prévu pour le 28 juillet 2017. 

A LIRE  A la recherche de Haydn

AlloCiné News Emissions Bonus

 

Mais en attendant son grand retour en salles, d’autres films se sont inscrits dans la lignée de Jumanji et se sont imposés comme de véritables héritiers spirituels du film de Joe Johnston…

Zathura : une aventure spatiale

Deux enfants laissés seuls à la maison, un étrange jeu de société abandonné dans la cave, et une partie qui propulsera Danny et Walter au fin fond de l’espace. A part le fait que l’on troque ici les plantes carnivores et les lions pour des pluies de météorites et une armée d’extra-terrestres, Zathura a tout d’une version spatiale de Jumanji.



Mis en scène par Jon Favreau (futur réalisateur d’Iron Man et du Livre de la Jungle), ce film de 2005 est avant tout l’adaptation d’un autre livre pour enfant signé Chris Van Allsburg (auteur de Jumanji, donc, mais aussi du Pôle Express). Alors que les deux ouvrages se suivaient de façon directe – les deux héros de Zathura étant ceux qui retrouvaient le fameux jeu à la dernière page de Jumanji – les films ne sont pas explicitement connectés, si ce n’est par une phrase de la bande-annonce : « Tiré du même monde que Jumanji, voici Zathura. »

Au casting, on retrouve Tim Robbins mais aussi de très jeunes Josh Hutcherson et Kristen Stewart, alors en tout début de carrière. Quant aux ingrédients, ils sont tout à fait similaires : un mystérieux jeu de plateau, deux enfants arrachés à leur morne quotidien, et une grande maison de famille malmenée par des tas d’intempéries.

 

Chair de poule



Dernier héritier de Jumanji en date, ce film adapté de la série de romans à succès éponyme des années 90 fait lui aussi vibrer notre corde nostalgique.

Comme son grand frère spirituel, il met en scène de jeunes héros au quotidien on ne peut plus normal dans une petite ville ordinaire où ne tardent pas à survenir des évènements surnaturels. Jack Black y incarne R.L. Stine, auteur des romans Chair de Poule dont les horrifiques créatures finissent par s’échapper des manuscrits qui les gardaient prisonnières pour semer la panique dans le voisinage.

A la place du lion de Jumanji, c’est donc l’abominable homme des neiges qu’il faudra affronter, tandis qu’une armée de nains de jardin maléfiques et une mante religieuse géante remplaceront singes et éléphants dans les rues de la ville.

La Nuit au Musée



Egalement adapté d’un livre pour enfants signé par l’auteur croate Milan Trenc, c’est cette fois-ci à l’intérieur d’un muséum d’histoire naturelle (ou plutôt « surnaturelle », comme le précise l’affiche) que la magie opère en 2006.

Comme dans Jumanji (Robin Williams) et dans Chair de Poule (Jack Black), on y suit les aventures d’un héros campé par un acteur qui a déjà fait ses preuves dans le domaine de la comédie, Ben Stiller.

La recette n’a pas changé : un lieu d’apparence banale (voire ennuyeuse pour les enfants qui ont toujours eu horreur des musées) subitement transformé en cour de récréation géante (et parfois dangereuse) par un mystérieux phénomène.

Animaux empaillés métamorphosés en bêtes de chair et d’os, squelette de tyrannosaure rendu à la vie, hordes de barbares et armées de Romains miniaturisés… Tout est bon à prendre pour rendre inoubliable votre Nuit au musée.

Cœur d’encre



Avant les terrifiants romans pour ados de R.L. Stine, un mystérieux ouvrage intitulé Cœur d’encre avait déjà laissé échapper quelques personnages.

Dans le long métrage de Iain Softley adapté de la trilogie littéraire de Cornelia Funke, c’est grâce aux pouvoirs de Mo (Brendan Fraser), capable de donner vie aux héros des livres qu’il lit à haute voix, que le bandit Capricorne et le cracheur de feu Doigt de poussière viennent faire un petit tour dans le monde réel…

…jusqu’à ce que le lecteur ne doive lui-même entreprendre un voyage entre les lignes de l’ouvrage pour aller y chercher sa femme, prisonnière des pages. Exactement comme un certain Alan Parish, piégé quelques années plus tôt à l’intérieur d’un jeu de société.  

Une petite partie de Jumanji ?

Jumanji Bande-annonce

 




Cet article a trouvé sa source chez nos confrères AlloCiné