Et dire que les producteurs ont, dans un premier temps, été frileux : avec 135 millions de dollars pour son premier week-end d’exploitation*, Deadpool fait mieux que rembourser largement les 58 millions de son budget. Numéro 1 du box-office américain, sans grande surprise, le film de Tim Miller a déjoué tous les pronostics pour réaliser le meilleur démarrage de la saga X-Men, loin devant les 102 millions de billets verts récoltés par L’Affrontement final en mai 2006.

Box-office américain du 12 au 14 février 2016 : le Top 5

Dix-septième plus gros démarrage de tous les temps, en attendant les ajustements et chiffres définitifs, Deadpool fait donc une (seconde) entrée fracassante dans le monde de super-héros sur grand écran, et fait tomber plusieurs records au passage : 

  • Meilleur démarrage de tous les temps pour un film de la Fox devant Star Wars – Episode III (108,4 millions en mai 2005)
  • Meilleur démarrage de 2016 devant Kung Fu Panda 3 (41,3 millions de dollars)
  • Meilleur démarrage pour un mois de février devant Cinquante Nuances de Grey (85,2 millions en 2015)
  • Meilleur démarrage pour une adaptation de comic book classée R devant 300 (70,8 millions en mars 2007)
  • Meilleur démarrage pour un film classé R devant Matrix Reloaded (91,8 millions en mai 2003)

Fort d’un cumul mondial s’élevant déjà à 260 millions de dollars, Deadpool n’a laissé que des miettes à ses concurrents sur le sol américain, et trois films se tiennent dans un mouchoir de poche derrière lui, à commencer par Kung Fu Panda 3. Détrôné de sa place de leader, le long métrage engrange 19,7 nouveaux millions de billets verts et se rapproche du cap des 100, tout en devançant deux nouveautés : Célibataire, mode d’emploi (avec une Dakota Johnson doublement battue par Ryan Reynolds, après la perte du record détenu par Cinquante Nuances de Grey) et Zoolander 2, qui débute très légèrement au-dessus de son prédécesseur (15,650 millions contre 15,525 en 2001), mais avec plus de salles.

A LIRE  Au fait... comment se termine Arnold et Willy ?

Dans le reste du classement, Avé César des frères Coen chute lourdement alors que The Revenant se maintient bien, à deux semaines des Oscars dont il est le grand favori : le film d’Alejandro Gonzalez Inarritu a aujourd’hui cumulé 159 millions de dollars sur le sol américain (et 340 dans le monde entier), et conforte sa place de plus gros succès de son réalisateur. Enfin, quelques jours après être devenu le premier long métrage à passer le cap des 900 millions de billets verts aux Etats-Unis, Star Wars – Le Réveil de la Force a consolidé son record et s’est un peu plus rapproché du score mondial de Titanic.

Un bouleversement peut donc se produire dans les jours à venir, alors que le répercussions du carton de Deadpool sur les films classés R pourraient se faire sentir sous peu. Et ce tandis que la suite est déjà en cours d’écriture.

* Les chiffres mentionnés dans l’article sont des estimations, publiées dimanche soir par la société spécialisée Exhibitor Relations et annoncées par le site Box Office Mojo.

Avant de cartonner, « Deadpool » a-t-il répondu à vos questions ?

Fanzone Emissions d’Actu

Deadpool et ces autres super-héros trash :

12 (super)héros trash qui n’ont pas de limites




Cet article a trouvé sa source chez nos confrères AlloCiné