Test : Juggernaut Wars : La préparation prévaut sur l’action

iOS Android

Après un premier Juggernaut: Revenge of Sovering qui a connu un succès incontestable, le studio My.com revient en force avec Juggernaut Wars, un Free to play qui nous propulse dans le monde d’Haradan à la tête d’une équipe de héros pour faire face à des hordes de bêtes. Malgré un gameplay pour le moins osé qui délaisse quelque peu le rôle du joueur pendant les combats, le contenu du jeu est énorme et il faudra de nombreuses heures pour en faire le tour.

Chargement du lecteur vidéo…

L’union fait la force

La bataille se déroule au sein d’une multitude de niveaux arpentés par 5 héros qui devront à chaque fois faire face à trois vagues d’ennemis d’une difficulté croissante. Pour y parvenir, les personnages sont tous dotés de plusieurs attaques classiques et d’une compétence spéciale, aux dégâts bien plus ravageurs, qu’il est possible de déclencher une fois une jauge d’énergie remplie. Il va s’agir par exemple d’un coup critique à l’épée, d’un bouclier supplémentaire ou encore d’un gain de santé pour l’ensemble de l’équipe. La particularité de Juggernaut Wars réside dans son gameplay puisqu’une fois le combat lancé, il est presque impossible de contrôler les héros. En effet, il faudra se contenter de les regarder combattre et il ne sera même pas question de choisir l’ennemi à attaquer en premier. La seule action permise au joueur est d’activer la fameuse compétence spéciale une fois qu’elle est disponible. Un mode automatique va même jusqu’à annhilier toute action humaine en déclenchant ces attaques dès qu’elles sont opérationnelles. On cherche encore l’utilité d’une telle fonction, notamment quand elle exécute l’attaque d’un héros pour achever un ennemi, alors qu’un autre beaucoup plus puissant et en pleine santé attend juste derrière. Mieux vaut donc jouer en « manuel », surtout si l’on souhaite avoir un rôle un peu moins passif pendant la partie.

A LIRE  Switch : la trilogie Dark Souls portée sur la nouvelle console de Nintendo ?

Vous l’aurez compris, le coeur du jeu se situe en amont du combat. Chaque héros dispose de six emplacements pour des équipements de toutes sortes : pantalon, arme, bouclier, anneaux magiques etc. Ainsi, le niveau du personnage augmente selon ces objets et une fois tous les emplacements remplis, il est possible de le faire évoluer. Cette opération est fondamentale : non seulement le héros gagne en puissance en conservant les statistiques acquises par ses armes ou protections, mais en plus, toutes les cases pour les objets sont de nouveau vides et il est nécessaire de reconstituer un équipement complet. En bref, sa puissance augmente considérablement. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est également possible d’accroître temporairement certaines compétences comme la force ou les pouvoirs à l’aide de points à dépenser et qui se rechargent avec le temps. Ensuite, il ne reste plus qu’à composer une équipe polyvalente avec des tanks, soigneurs, combattants et soutiens en gardant en tête que la puissance globale de l’équipe doit être la plus importante possible. Cet ensemble, très conséquent, constitue la base des actions à effectuer avant de lancer une partie. Ensuite, il n’y a plus vraiment de stratégie à adopter et si vos héros sont trop faibles, vous n’aurez tout simplement aucune chance de renverser la situation pour gagner.

Extrait de gameplay de Juggernaut Wars : L’aventure commence

Chargement du lecteur vidéo…

S’enrichir pour gagner

C’est notamment à l’issue d’une bataille que l’on récolte de nouveaux équipements. Parmi les récompenses se trouvent aussi des potions qui permettent d’augmenter l’expérience des héros et ont un rôle important. En effet, tous les objets gagnés ne peuvent pas être appliqués au hasard sur les personnages puisqu’ils doivent avoir atteint un certain niveau avant d’utiliser les plus performants. À cela il faut ajouter un système de craft efficace qui permet de fabriquer des armes ou protections à l’aide des innombrables objets, à première vue inutiles, que l’on amasse au fil des niveaux. Il est idéal pour assurer la victoire dans des niveaux de plus en plus serrés. Malgré tout ces éléments à prendre en compte, Juggernaut Wars s’avère accessible : les armes ou protections compatibles sont automatiquement proposés et la puissance des ennemis et des héros est indiquée au moyen d’un simple nombre. Si la différence est trop importante, mieux vaut renforcer l’équipement pour mettre toutes les chances de son côté.

Pour lancer un combat, le modèle économique du Free to play impose d’utiliser de la nourriture que l’on peut obtenir à la fin de niveaux, dans l’arène multijoueur sur laquelle nous reviendrons un peu plus tard ou encore en réalisant des objectifs. Une fois à court, il faut utiliser des gemmes qui, elles, s’obtiennent par le biais d’achats intégrés. De même, si l’on se retrouve face à des ennemis trop puissants et que la seule solution est d’améliorer l’équipement des héros, il est possible d’ouvrir des coffres afin de trouver (éventuellement) son bonheur. Si le jeu offre la possibilité d’en décadenasser gratuitement de temps à autre (il faut attendre 48h pour le coffre intermédiaire), un petit paquet de gemmes permet de passer outre cette limitation. Pour finir, huit objets sont en vente simultanément sur le marché et une fois qu’ils sont tous acquis, il faut de nouveau attendre quelques heures ou dépenser des gemmes afin que les marchands renouvellent leur stock. Le fonctionnement est somme toute assez classique, mais certains niveaux très difficiles demanderont du temps afin d’acquérir un équipement suffisant ou de nouvelles potions d’expériences pour mettre les héros à niveau.

Extrait de gameplay de Juggernaut Wars

Chargement du lecteur vidéo…

L’arène, lieu de tous les dangers

Fort de tout ce contenu, le jeu ne s’arrête pas en si bon chemin et propose également une arène qui nous oppose aux cinq héros d’un autre joueur. Une fois de plus, il faut regarder la puissance de l’ennemi et faire une rapide comparaison afin de déterminer si on a une chance. D’ailleurs, une fois le combat lancé, le mode automatique des attaques spéciales est nécessairement activé, il n’y a donc plus rien à faire. Cela s’explique par le choix de proposer des affrontements qui ne sont pas en temps réel. Après avoir constitué une équipe, vous pouvez en effet être attaqué ou combattre n’importe quel joueur à n’importe quel moment, l’objectif principal étant de monter dans le classement. Ainsi, le vainqueur s’approprie la place de son adversaire si elle est plus élevée. Aucun intérêt, donc, à défier un joueur bien plus faible que soi.

Outre une petite satisfaction personnelle, être bien classé dans l’arène permet d’obtenir chaque jour des quantités croissantes de pièces d’or, gemmes ou encore de nourriture. Le jeu est plutôt généreux sur ces dotations et elles serviront à améliorer le niveau global des héros afin de progresser plus facilement dans le mode histoire. De plus, l’arène dispose de sa propre monnaie que l’on peut dépenser dans un autre marché qui contient des objets, en général, très intéressants.

L’engouement est malheureusement vite interrompu par des limitations assez strictes. Tout d’abord, il est impossible de relancer un second combat sans avoir attendu 5 minutes, à moins de débourser une centaine de gemmes. Ensuite, le nombre de parties gratuites est également limité à 5 par jour. Si de prime abord ce fonctionnement est assez frustrant, il a finalement le mérite d’inciter le joueur à ne pas se lancer inutilement dans un combat face à un joueur au niveau trop élevé sans avoir stratégiquement préparé les héros auparavant.

  • Test réalisé sur un iPad Air 2.

Les notes


+

Points positifs

  • Un nombre impressionnant de niveaux…
  • Un grand nombre de héros (28) qui se débloquent au fil de la progression
  • Les équipements variés et le système de craft
  • Le mode rediffusion qui permet de voir les combats à l’origine d’autres joueurs dans l’arène



Points négatifs

  • … mais qui se ressemblent trop
  • La passivité du joueur pendant les combats
  • Des combats multijoueur qui ne sont pas en temps réel

Juggernaut Wars promet de longues heures de jeu, mais en bon Free to play, il faudra se contenter de courtes sessions à cause d’une série de limitations empêchant de lancer de nouvelles parties après quelques combats. Le jeu se démarque cependant par un contenu très complet articulé autour des héros et de leurs compétences. Le pari était osé et il est clair que le titre My.com ne conviendra pas à tous les joueurs : si vous détestez être passif pendant les combats, passez votre chemin. En revanche si vous aimez rechercher la meilleure configuration possible entre les héros et leur équipement afin de les rendre les plus efficaces possibles, foncez. Graphiquement, Juggernaut Wars séduit par des décors d’une qualité incontestable, mais botte en touche par des niveaux qui finissent pas tous se ressembler. Enfin, l’arène apporte un vrai plus avec de courts affrontements qui instaurent une certaine tension, même si l’on regrette toujours l’absence d’action de la part du joueur. Il faut bien l’avouer, le jeu parvient à créer un véritable esprit de compétition et incite à revenir régulièrement dans l’arène pour tenter de grappiller quelques places et obtenir des récompenses de plus en plus grandes.

Profil de PommePhone

Rédaction de jeuxvideo.com

16 février 2016 à 18:02:04

Lecteurs Jeuxvideo.com

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur ce jeu !



Source JV.com