Mort ou vif ce soir à la télé : Sharon Stone pas assez sexy, DiCaprio pas intéressé, des caméos rigolos… Tout sur le film !
 02:21

De quoi ça parle ? 

Herold, qui règne en maître sur la petite ville de Redemption, organise chaque année un tournoi de duels dont le vainqueur empoche 123 000 dollars. Jusqu’à présent il a toujours gagné. Cette fois-ci, Ellen, une ravissante jeune étrangère participe à la compétition. Qui pourrait, vingt ans après, reconnaître en elle la petite fille en larmes dont le père, shérif à Redemption, avait été torturé à mort par Herold…

C’est passé quand ?

Vendredi 11 mars à 20h40 sur RTL9



Sharon Stone fait sa loi !

Sharon Stone venait d’apparaître dans Basic Instinct de Paul Verhoeven lorsque les négociations de Mort ou Vif ont débuté. Sa côte de popularité était au plus haut niveau. De ce fait, TriStar – la société de production et de distribution du western – lui proposa de coproduire le film. L’actrice eut donc la possibilité de choisir ses partenaires ainsi que le réalisateur du long métrage. Sharon Stone imposa Sam Raimi, connu à l’époque pour Evil Dead, à la réalisation. 
Il en va de même pour son jeune partenaire à l’écran. La comédienne avait remarqué Leonardo DiCaprio dans Gilbert Grape de Lasse Hallström et souhaitait le voir dans le rôle du Kid. Elle proposa même à la production de payer la moitié du salaire de l’acteur.  
Mais le jeune DiCaprio fut difficile à convaincre. Il choisissait déjà méticuleusement ses rôles et refusa, dans un premier temps, de jouer dans le film qu’il jugeait « trop commercial ». Finalement, alors qu’il ne lui restait plus qu’un jour pour rendre sa décision, le jeune homme accepta. 

Un lieu de tournage mythique

L’ambiance de ce western tient beaucoup à son environnement et à ses décors. Le film de Sam Raimi a été tourné à Mescal en Arizona sur le plateau construit pour le film Monte Walsh de William A. Fraker avec Lee Marvin et tourné en 1969. Ce plateau a été utilisé pour le tournage de plus de 50 westerns, parmi lesquels : Josey Wales hors la loi de Clint EastwoodTom Horn de William Wiard ou encore Juge et Hors-la-loi de John Huston.
Un maître d’armes de renom
Et qui dit western dit colts, les comédiens ont donc dû se familiariser avec ces armes. C’est le maître d’armes Thell Reed qui fut chargé d’entraîner les acteurs durant trois mois. Bien évidement il ne s’agissait pas de colts d’époque. Afin de rendre les répliques plus crédibles Thell Reed dû ruser. Ainsi, pour vieillir l’arme utilisée par Russell Crowe – un revolver Navy de 1851 – l’armurier utilisa une technique assez simple. « J’ai emporté les armes chez moi et je les ai trempées dans l’eau chlorée de ma piscine pour les faire rouiller. Elles avaient l’air anciennes et rouillées pourtant c’étaient des armes toutes neuves. » Thell Reed a notamment été armurier sur les longs métrages : L’ Indien du placard (1995), Dernier recours (1996), L.A. Confidential (1997) et plus récemment Mr. & Mrs. Smith (2005), Mémoires de nos pères (2006) ou encore Django Unchained (2012).



Sharon Stone pas assez sexy…

En dépit de sa récente renommée et sa place en tant que coproductrice Sharon Stone dû faire face à plusieurs critiques émanant des producteurs. Ceux-ci exprimèrent des réserves sur la tenue de la comédienne dans le film, ne la jugeant pas assez sexy comparé à son rôle dans le film de Paul Verhoeven. Ils souhaitaient le voir porter une robe et ajouter au scénario des scènes de nudité. Des suggestions qui rendèrent l’actrice folle de rage et qu’elle refusa bien évidemment. 
Des caméos rigolos
Comme dans presque tous les films de Sam Raimi, son ami Bruce Campbell – le héros d’Evil Dead – fait un cameo dans Mort ou Vif. Le comédien est figurant lors du mariage du Kid, mais la scène a finalement été coupée au montage. Malgré tout, le nom du comédien est crédité assez haut au générique du film car Sam Raimi lui a demandé à plusieurs reprises d’être figurants dans certains plans.

Mais Bruce Campbell n’est pas le seul dont le cinéaste ne souhaite pas se séparer… Le metteur en scène intègre également la même voiture dans tous ses films depuis Evil dead. Il s’agit d’une Oldsmobile Delta 88 de 1973 beige. Dans Mort ou Vif, Raimi a bien évidemment été obligé de grimer sa voiture pour éviter les anachronismes. Celle-ci a donc été démontée et le châssis a été utilisé pour le wagon du train. Difficile donc pour les fans du cinéaste de trouver la fameuse Oldsmobile Delta 88 dans le western…

Le Top 5 des duels de cowboys !



Cet article a trouvé sa source chez nos confrères Allo Ciné

A LIRE  Rocco Siffredi : quel spectateur de cinéma est-il ?