Prohibition, Guerre… et baguettes : J.K. Rowling raconte la sorcellerie en Amérique dans les années 1920

Votre semaine de cours d’Histoire de la magie en Amérique du Nord prend fin ce vendredi avec un dernier texte original signé J.K. Rowling, qui a offert depuis mardi aux lecteurs et spectateurs de son univers magique des histoires exclusives, publiées sur www.pottermore.com (et exceptionnellement traduites pour le public français). Dans ces récits, elle explore un pan inédit de l’univers des sorciers et tisse un univers aussi riche que mystérieux, toile de fond du prochain long métrage Les Animaux Fantastiques.

Dans ce quatrième chapitre, la maman d’Harry Potter nous raconte les événements marquants de la sorcellerie en Amérique dans les années 1920. « Si tous les sorciers et sorcières d’Angleterre achetaient leur baguette chez Ollivander,sur le Chemin de Traverse, quatre grandes enseignes servaient la population magique américaine dans les années 1920. J.K. Rowling présente Wolfe, Jonker, Quintana et Beauvais et les baguettes qu’ils fabriquaient.Lisez le rôle qu’ont joué les sorciers d’Amérique dans la Première Guerre mondiale et pourquoi un sorcier a besoin d’un permis de baguette dans l’Amérique des années 1920. Enfin, faites la connaissance de la présidente de la MACUSA, Séraphine Picquery,et découvrez son étonnante position sur la prohibition… »

  • Le quatrième chapitre est accessible via ce lien

Et n’oubliez pas : la magie revient à l’écran fin 2016, avec Eddie Redmayne, alias Newt Scamander / Norbert Dragonneau et ses Animaux Fantastiques (en salles le 16 novembre 2016).

VIDEO – J.K. Rowling présente… La Magie en Amérique du Nord

Les Animaux fantastiques Bande-annonce

 



Cet article a trouvé sa source chez nos confrères Allo Ciné

A LIRE  Sausage Party : vous souvenez-vous de la série du même nom ?