Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé, lundi 14 mars, qu’il avait ordonné le début du retrait des forces russes en Syrie. Ce mouvement devrait débuter dès mardi, a fait savoir le chef de l’Etat, qui a estimé que « les objectifs fixés au ministère de la défense ont été atteints ».

Lire aussi : Reprise des négociations sur la Syrie, entre surenchère et ambiguïtés

On ignore toutefois l’ampleur exact de ce retrait, puisque la Russie n’a jamais détaillé ses effectifs présents en Syrie. Vladimir Poutine a d’ores et déjà annoncé que les bases navale et aérienne russes en Syrie continueront à opérer normalement.

La Russie avait lancé sa campagne militaire en Syrie le 30 septembre, dans le cadre d’une opération de lutte « contre le terrorisme international », en soutien au régime de Bachar Al-Assad, allié de Moscou.

Lire aussi : Le sort de Bachar Al-Assad, « ligne rouge » des discussions intersyriennes

A LIRE  Panique et désarroi au Parti Socialiste