Les coprs de deux personnes d’une même famille ont été testées positifs au virus Ebola en Guinée, a fait savoir jeudi 17 mars le gouvernement. Ces cas, découverts dans le sud-est du pays, sont les premiers signalés dans ce pays depuis que l’épidémie y a été déclarée finie le 29 décembre.

Selon le porte-parole de la coordination nationale de lutte contre Ebola en Guinée, trois autres individus pourraient avoir été contaminés par le virus. Des mesures santiaires ont été prises pour éviter toute propagation. Une réunion d’urgence doit se tenir, vendredi, avec le ministre de la santé du pays.

Lire aussi : Comment détermine-t-on la fin de l’épidémie d’Ebola ?

Cette annonce, confirmée de source médicale, est intervenue alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait proclamé le matin même l’arrêt présumé de « toutes les chaînes de transmission initiales » du virus en Afrique de l’Ouest après la fin du dernier épisode de la maladie en Sierra Leone voisine. L’épidémie d’Ebola, déclenché en 2013 en Guinée, a fait plus de 11 300 morts.

Lire aussi : Ebola, une épidémie qui a tué plus de 11 000 personnes en moins de deux ans

A LIRE  Quatre nouveaux foyers de grippe aviaire confirmés dans le Tarn