Des proches de Salah Abdeslam sont considérés comme les principaux suspects de l’attentat de l’aéroport de Bruxelles, dans lequel au moins 11 personnes ont été tuées mardi 22 mars, selon le dernier bilan du ministère des affaires étrangères de Belgique.

La police belge soupçonne les frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui d’être deux des kamikazes des attentats de Bruxelles. La RTBF affirme que les deux frères ont été identifiés comme les kamikazes de l’aéroport. Des informations contradictoires nous parviennent. Selon les informations du Monde, il est probable que l’un des deux frères soit en fait le kamikaze de la station de métro Maelbeek. A ce stade, aucune identification officielle n’a été établie. Le parquet belge n’annoncera ces informations que quand les résultats des analyses ADN seront connus.

Suivre le direct sur la situation à Bruxelles et les avancées de l’enquête

Les frères El Bakraoui étaient déjà recherchés dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris et Saint-Denis. Et ce depuis la perquisition d’un appartement – dans lequel Salah Abdeslam a séjourné – qui a viré à la fusillade, le 15 mars, à Forest, une commune de Bruxelles.

  • Khalid El Bakraoui

Khalid El Bakraoui aurait loué ce logement sous un faux nom, de même qu’un autre à Charleroi (sud de la Belgique) occupé par l’un des commandos des attentats de novembre juste avant leur départ pour la France. Ce Bruxellois de 27 ans est connu des services de police : il a été condamné à cinq ans de prison en 2011 pour des vols de voiture avec violence.

  • Ibrahim El Bakroui

Son frère de 30 ans, Ibrahim El Bakraoui, a, lui, été condamné à neuf ans de prison à Bruxelles pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov lors d’un braquage en 2010, selon le journal La Dernière Heure.

A LIRE  Coût de la pollution : l’imposture [Replay]