A LIRE  Ségolène Royal et ses amis aiment un peu trop les dictateurs