Il photographie des chiens après leur avoir donné du beurre de cacahuètes

For the love of peanut butter : un photographe a la curieuse idée de photographier les chiens après leur avoir donné du beurre de cacahuètes.

Le photographe Greg Murray a réalisé une série de photos baptisée « For the love of peanut butter » où les chiens sont photographiés en détresse après avoir mangé du beurre d’arachide. Le photographe, originaire de Cleveland aux États-Unis, immortalise la réaction et les grimaces des chiens victimes de l’effet « beurre de cacahuètes » qui assèche et engourdit l’intérieur de la bouche.

photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 2 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 3

L’artiste explique qu’il aimait prendre en photo son propre chien avec la langue pendante, et que le meilleur moyen d’y arriver était de lui donner un peu de beurre de cacahuètes. Ces photos étonnantes offrent une nouvelle perspective à la fois artistique et amusante de nos amis les canidés.

photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 4 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 13 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 12 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 11 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 10 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 9 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 8 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 7 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 6 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 5 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 14 photographe chien beurre cacahuete peanut butter reaction langue drole canides 15

A LIRE  Rémi Gaillard s’enferme dans une cage pendant 87 heures