French lawmaker and member of the right-wing Les Republicains (LR) party, Thierry Solere poses on March 23, 2016 in Paris.
 

Las des effets d’annonce d’éventuels candidats à la primaire de la droite, Thierry Solère estime qu’il y aura beaucoup moins d’élus que d’appelés.

A LIRE  Présidentielle : la gauche divisée, Fillon favori