Depuis quelques temps déjà, le MOBA est incontestablement devenu le nouveau genre à la mode. Les titres se suivent, se ressemblent… et beaucoup d’entre eux finissent aux oubliettes. Une situation qu’on a déjà connue il y a quelques années avec les MMORPG. Mais, justement, quand une société spécialisée dans les MMO à succès fait une incursion dans le MOBA, tous les espoirs sont alors permis ! L’heure est donc venue pour un nouvel essai du prometteur Master X Master de NCSoft.

L’éditeur nous a donné l’occasion de parcourir deux niveaux du jeu très différents. Master X Master n’étant pas un MOBA comme les autres, notre première partie s’est déroulée en mode JcE (Joueur contre Environnement). Un mode solo/coop est en effet disponible, et s’il est encore un peu trop tôt pour juger de l’intérêt du scénario qui le portera, nous pouvons d’ores déjà vous assurer que vous y rencontrerez de nombreux ennemis, ainsi que des boss parfois gigantesques. Ce premier parcours a été l’occasion d’apprécier les différentes particularités de MXM, à commencer par le contrôle direct du personnage. Contrairement aux autres MOBA, ou même à un Diablo, on ne dirige pas notre héros à la souris, mais au clavier. Ce qui change pas mal de choses en termes de dynamisme puisqu’on peut alors viser librement, se déplacer dans une direction et tirer dans une autre, esquiver certains tirs grâce à une roulade, ou encore sauter quand on le désire. Les routines des boss imposent notamment aux joueurs d’utiliser toutes ces possibilités et, parfois, le level design des niveaux en fait de même. Par ailleurs, on notera que certains de ces niveaux sont inspirés des autres productions NCSoft. Ainsi, la map que nous avons parcourue reprenait des décors déjà aperçus dans Blade & Soul. Un principe de références que Master X Master pousse jusqu’au bout puisque parmi les nombreux personnages disponibles (on en dénombre déjà une trentaine, et d’autres sont en préparation…), certains sont directement issus de Guild Wars, WildStar, Lineage ou encore Aion. L’intérêt est double : attirer les fans de ces licences et, éventuellement, donner envie aux joueurs de MXM d’aller voir ce que les autres jeux de l’éditeur proposent. Cependant, la notoriété des personnages retenus est loin d’égaler celles des héros de Blizzard par exemple et, sur ce point précis, le MOBA de NCSoft ne peut pas vraiment rivaliser avec Heroes of the Storm.

A LIRE  Death Stranding : un nouveau trailer foudroyant sur PS4 avec Mads Mikkelsen et Guillermo del Toro

 

L’ATTAQUE DES TITANS

 

Master X MasterMais l’éditeur coréen a plus d’un tour dans sa besace. Ainsi, l’une des particularités de MXM est de nous donner à chaque partie le contrôle de deux personnages, et non d’un seul. On peut alterner librement entre les deux héros (à un « cooldown » près), ce qui permet de varier le gameplay, de sauver in extremis la vie d’un personnage proche de la mort (une petite régénération de santé est disponible pour le maître non actif) et, surtout, de pouvoir réaliser de multiples combos. Car non seulement les personnages sont nombreux, non seulement on en contrôle deux à la fois, mais il faut en plus retenir deux compétences parmi quatre pour chacun d’entre eux. La combinatoire est donc très élevée, ce qui assure d’un gameplay sans cesse renouvelé, et demande aux joueurs de combiner au mieux les compétences tout en sachant s’adapter en permanence aux attaques ennemies. Ce point est encore plus vrai dans la partie Joueurs contre Joueurs, puisqu’on y affronte alors d’autres personnages du même acabit. La deuxième partie que nous avons effectuée pour cette preview se déroulait ainsi en mode « Ruines titanesques ». On y retrouve des fonctionnalités classiques des MOBA, telles que le combats par équipe sur trois voies, les affrontements à cinq contre cinq, les ennemis neutres, les objectifs à capturer, etc. Mais la map ne porte pas le qualificatif « titanesque » pour rien.

Master X MasterAu fil des actions, chaque équipe remporte des points, qui permettent à terme d’invoquer un titan. Ce dernier remonte alors la voie centrale en direction de la base ennemie, qu’il compte bien détruire à l’aide de ses puissants bras de pierre. A moins, bien sûr, qu’un autre titan lui tienne tête, ou que l’équipe adverse se réunisse pour le mettre à terre, quitte à délaisser momentanément leur défense et remettre leurs plans d’attaque à plus tard. On le voit, une simple mécanique de gameplay comme celle-là enrichit aussitôt l’aspect stratégique du jeu. Et il est fort possible qu’à terme, d’autres maps proposent d’autres subtilités de ce genre. Dans tous les cas, on sait déjà que MXM ne manquera pas de contenu, puisqu’en plus du JcE et du JcJ à 5, les joueurs pourront également profiter de matchs à mort en 3 contre 3, d’une zone lobby où différents personnages non joueurs  proposeront différentes missions, et même de mini-jeux dont nous ne connaissons pas encore le détail mais que nous avons hâte de découvrir. Comptez sur nous pour vous en dire plus dès que ce sera le cas !

A LIRE  Gran Turismo Sport passe la première au PlayStation Experience 2016, la preuve en vidéo


Notre degré d’attente