Cannes 2016 : Les Vies de Thérèse remporte la Queer Palm

Issus de toutes les sections de ce 69ème Festival de Cannes, 18 candidats concourraient pour la Queer Palm qui, depuis 6 ans maintenant, récompense le long métrage qui aborde le mieux des thématiques homosexuelles, bisexuelles, transgenres ou « Queer », c’est à dire proposant des sujets et personnages cassant les codes de genre, et donnant à voir autre chose que la norme.

==> Notre rencontre avec le fondateur de la Queer Palm

Si Alain Guiraudie pouvait espérer décrocher son deuxième prix avec Rester vertical, après celui de L’Inconnu du lac en 2013, c’est aux Vies de Thérèse de Sébastien Lifshitz que le jury emmené par Olivier Ducastel et Jacques Martineau a remis le trophée. Et ça n’est pas vraiment une surprise puisque le film, premier documentaire à recevoir la Queer Palm, s’attache à Thérèse Clerc, décédée le 11 février dernier. Une grande figure du féminisme militant, qui s’est notamment battue pour le droit à l’avortement, l’égalité entre les sexes ou le droit des homosexuels.

Le Festival de Cannes en vidéo Emissions d’Actu

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs et actuellement sans date de sortie dans les salles françaises, le film succède à Carol de Todd Haynes, tandis que Gabber Lover, Français lui aussi, a été élu Meilleur Court Métrage.



Cet article a trouvé sa source chez nos confrères Allo Ciné

A LIRE  Kirk Douglas pense toujours que Kubrick est un "salopard talentueux"