Caitriona Balfe (Outlander) : « Claire et Jamie ont mis du temps à se retrouver, se reconnecter »

Vous revenez de Cannes, comment avez-vous vécu cette expérience ?

C’était génial. Quand j’étais plus jeune, j’adorais regarder les photos du tapis rouge. Et le fouler aujourd’hui … c’était vraiment cool. C’était génial de jouer avec George Clooney et Julia Roberts ils sont adorables. Toute ma vie, j’ai observé ces méga stars et quand je les ai rencontrés, j’ai réalisé que ce sont en fait des personnes très simples (rires). J’ai adoré le scénario de Money Monster, ça m’a rappelé les films des années 70 et travailler avec Jodie Foster est vraiment glorifiant. C’est une femme très intelligente, elle est diplômée, c’est une réalisatrice talentueuse, elle a un Oscar, elle parle plusieurs langues… Elle est incroyable.

Vous avez d’autres projets au cinéma ?

Pour le moment non, mais suis à la recherche d’un nouveau projet. Nous avons terminé le tournage de la saison 2 d’Outlander il y a un mois et depuis j’enchaine les interviews !

C’est vrai qu’Outlander prend beaucoup de votre temps. Combien de temps dure le tournage ?

Le tournage de la saison 1 a duré un an, c’était intense. Nous avons ensuite eu une pause de 5 mois – et c’est à ce moment-là que j’ai tourné Money Monster. Le tournage de la saison 2 a débuté en mai 2015 pour se finir en mars 2016. Nous avons entretemps dû retourner certaines scènes. Donc un an à peu près. C’est un tournage très long.



La moitié de la saison 2 se déroule à Paris. Vous avez pu tourner en France ?

Non malheureusement. Nous étions excités à l’idée de tourner en France, on s’imaginait déjà habiter là-bas pendant six mois. Mais vous savez, le Paris d’aujourd’hui ne ressemble pas à celui du 18ème siècle. Les équipes ont dû trouver des lieux dont l’architecture s’en approchait le plus. Pour les scènes à l’extérieur, nous avons tourné à Prague. Nous n’avions pas le budget pour tourner à Versailles (rires) mais les équipes ont trouvé ce magnifique château en Angleterre et un manoir en Ecosse – ce qui a beaucoup fait rire les acteurs français car à l’extérieur, c’était tout sauf Paris. Quant aux appartements, nous avons tout tourné dans nos studios. Notre décorateur a fait un travail vraiment formidable, il a construit cet appartement type 18ème siècle : tout était magnifique, du parquet aux tentures. Quand on est dedans, on se croit vraiment à Paris jusqu’au moment où on ouvre la fenêtre, qu’il fait froid et qu’il pleut, et là on se souvient : oui, on est bien en Ecosse ! (rires)

A LIRE  Exclu - Assassin's Creed : la suite du film pourrait se dérouler pendant la Guerre froide

Vous avez justement joué avec beaucoup d’acteurs français à l’instar de Dominique Pinon et Stanley Weber :

C’était fantastique de bosser avec ces acteurs français, notamment Dominique. Je suis fan de lui et de son travail. Je l’ai adoré dans Amélie Poulain et Alien. Ils ont tous apporté une bonne énergie sur le tournage et de l’authenticité, même s’ils adoraient se moquer de nos accents français, surtout Stanley ! Que ce soit Lionel Lingelser [le Roi Louis XV], Claire Sermonne [Louise de Rohan] ou encore Romann Berrux [Fergus] qui est adorable, ils ont tous fait un travail incroyable. Nous avons tout particulièrement adoré Romann parce qu’ils nous apportaient des macarons de Ladurée et du fromage français ! (rires).

Parler en français n’a pas été trop difficile pour vous ?

[Elle répond en français] Je parle un peu en français parce que j’ai vécu un an et demi à Paris, mais j’ai oublié beaucoup de choses. C’est difficile pour moi de m’exprimer dans un français correct. Mais après quelques jours passés en France, je me rappelle de certaines choses. En revanche, c’est un vieux français que nous utilisons dans la série, et c’était difficile pour nous. Même pour les acteurs français. C’est un français très classique. Nous avions un tuteur pour nous aider, Guillaume. Le pauvre, nous avons dû le rendre fou !



En dehors de la langue, quels ont été les différents challenges de cette saison 2 ?

J’étais excite à l’idée de reprendre le tournage mais c’était difficile au début. J’avais l’habitude de voir Claire et Jamie (Sam Heughan), chevauchant dans les plaines écossaises. Alors que la saison 2 se déroule plutôt en intérieur. C’était un exercice plus cérébral, je dirais. On découvre un couple qui complote, élabore des stratagèmes autour de manœuvres politiques. Le principal challenge était de trouver une nouvelle façon de jouer mon personnage, sans perdre son essence. Le second challenge pour moi, c’est ce tournant dans la vie de Claire, quand elle perd son enfant. C’est une expérience très traumatisante qui va la changer pour le reste de sa vie. Il fallait prendre ça en compte.

A LIRE  Le plein d’informations sur Coco, le prochain film Pixar

Quelle est la scène dont vous êtes la plus fière ?

Dans la saison 2, c’est l’épisode 7. C’est à ce moment-là que Claire perd son bébé. C’est un épisode très dur. Il y a cette scène qui se déroule à l’hôpital, qui a été un vrai challenge pour moi. J’ai dû me surpasser, travailler dur. Nous l’avons tourné dans une cathédrale à Glasgow qui a été construite au 12ème siècle. C’est un lieu qui a connu plusieurs batailles et j’ai ressenti ça durant le tournage. Je me disais que de nombreuses femmes étaient venues ici par le passé pour rechercher du réconfort, de la paix et qu’elles ont surement vécu la même chose que Claire – c’est-à-dire faire une fausse couche. Pour moi les bâtiments qui portent une histoire ont cette énergie qui vous influence d’une certaine manière. Je me souviendrais toujours de cette scène.



Diriez-vous que la relation entre Claire et Jamie change dans la saison 2 ?

Oui je le pense. Dans la saison 1, c’est un jeune couple qui tombe amoureux. Il y avait la passion, c’était nouveau et excitant. Dans la saison 2, ils sont mariés depuis un certain temps. Leur relation a pris un coup quand Jamie a été maltraité par Black Jack Randall (Tobias Menzies). Leur intimité aussi. Ils ont mis du temps à se retrouver, se reconnecter. Tout ça arrive au moment où Claire tombe enceinte, ce qui est censé être le moment le plus réjouissant de sa vie. Or elle est obligée de prendre sur elle parce qu’elle doit aider Jamie à oublier cet épisode traumatisant. Mais je dirais qu’ils s’aident l’un l’autre à guérir et ce que Randall a fait à Jamie va finalement les aider à se rapprocher encore plus, à mettre plus de profondeur dans leur relation.

A LIRE  Gremlins 3 : des nouvelles du projet de suite !

Qu’est-ce que vous aimez le plus chez elle ?

Elle est comme un membre de ma famille, je suis très protective avec elle. J’aime son humeur, son intelligence. Elle est pour moi l’équivalent de cette statue qui porte la balance de la Justice, elle agit quand elle voit quelqu’un dans le besoin ou qu’il y a une injustice. Elle se bat pour les opprimés. Elle est très intègre. J’aime l’idée que je peux faire ça mois aussi… et en plus mon signe astrologique est la balance !

Diriez-vous que c’est une féministe ?

Je dirais que oui. Elle se voit comme l’égale des autres, homme ou femme. C’est la définition même du féminisme.

La saison 2 d’Outlander est diffusée tous les dimanches sur Netflix en US+24.

Sam Heughan nous parle nudité et Game Of Thrones

Sam Heughan Interview

 

 



Cet article a trouvé sa source chez nos confrères Allo Ciné