La « jungle » de Calais, en mars 2016.

Une vingtaine de migrants, un policier et au moins trois bénévoles ont été blessés, jeudi 26 mai, en fin d’après-midi dans la « jungle » de Calais lors d’une rixe opposant environ deux cents migrants afghans et soudanais.

La rixe a éclaté lors de la distribution des repas dans le centre d’accueil de jour Jules-Ferry, selon la préfecture, puis s’est étendue au centre d’accueil provisoire constitué de conteneurs, de source policière.

Au sein même de la « jungle », plusieurs cabanes ont été brûlées, a constaté un correspondant de l’AFP. La situation était « stabilisée » vers 18 h 30 a annoncé la préfecture.

Selon le quotidien « La Voix du Nord », des feux de tente sont en cours dans la lande.



A LIRE  Augmentation des salaires, investissements… le plan de Montebourg pour l'économie