Cleveland s’est relancé avec éclat dans la finale NBA face à Golden State, en écrasant le champion en titre 120 à 90, mercredi soir, lors de la troisième rencontre du cru 2016. Les Cavaliers ont ramené le score à deux victoires à une dans cette réédition de la finale 2015, qui se dispute au meilleur des sept matches.

Lire aussi : Golden State-Cleveland : une finale NBA en forme de revanche

Ils peuvent donc revenir à la hauteur des Warriors s’ils remportent le quatrième match vendredi, toujours dans leur salle. Cleveland, pourtant privé de Kevin Love, victime d’une commotion cérébrale dimanche à Oakland, avait pourtant pris un excellent départ dans cette rencontre, présentée par sa star, LeBron James, comme « un match marche ou crève ».

Emmenés par « King James » (32 points) et Kyrie Irving (30 points), les Cavaliers, beaucoup plus précis (52,7 % au tir) et présents physiquement (52 rebonds) que lors des deux premiers matches (104-89 et 110-77), ont fait la différence dès la première période, où ils ont compté jusqu’à vingt points d’avance. Ils ont laissé les Warriors revenir à sept longueurs (48-41), mais ont définitivement pris leurs distances dans le 3e quart-temps, grâce aux tirs primés de J.R. Smith (20 points).

Une mauvaise prestation de Stephen Curry

Cleveland a également profité de la prestation catastrophique de Stephen Curry. Le double MVP (Most Valuable Player) en titre a fini la rencontre avec 19 points, dans ce qui fut sans doute sa pire contre-performance de la saison. Klay Thompson n’a ajouté que 10 points et a connu une grosse frayeur en 2e période, avec un coup sur le genou gauche. « On a joué à notre niveau pendant 48 minutes, il va falloir retrouver ce niveau dès le quatrième match », a analysé James, qui dispute sa sixième finale de suite, et espère offrir à Cleveland le premier titre de son histoire.

A LIRE  Les passations de pouvoir à Matignon et Beauvau en 2 minutes

Lire aussi : Playoffs NBA : Golden State écrase Cleveland