Depuis samedi soir, Twitter et Facebook sont inaccessibles pour les internautes algériens. Près de la moitié des candidats au baccalauréat sont contraints de repasser l’examen dès dimanche.

A LIRE  Des milliers de Rohingya passent de la Birmanie au Bangladesh