Pourquoi Samsung et Huawei devraient (et vont) rester fidèles à Android

Des rumeurs prétendent que Samsung et Huawei construisent leur propre système d’exploitation. Ceci me paraît assez improbable et je compte bien vous expliquer pourquoi dans l’article ci-dessous.

  • Samsung pourrait envisager d’abandonner Android pour Tizen
  • Avec EMUI 5, les mises à jour seront plus rapides chez Huawei

Android est le système d’exploitation le plus utilisé sur smartphones. Net Marketshare lui attribue en juin 2016 environ 2/3 des parts de marché au niveau des systèmes d’exploitation sur mobiles et tablettes. Au premier trimestre 2016, Gartner annonçait plus de 84% des parts de marché dans la catégorie « Vente de smartphones dans le monde en fonction du système d’exploitation ». Pour ce premier trimestre, Statista annonce qu’Android détient presque 85% de « parts de marché au niveau des ventes sur les systèmes d’exploitation de smartphones ». Les pourcentages restantss vont presque entièrement à iOS, Windows Phone et BlackBerry, le reste ne représente quasiment rien.


Huawei continuera à utiliser EMUI, la version 5.0 est d’ailleurs en développement. © ANDROIDPIT

Si Samsung et Android se décident à basculer vers leur propre système d’exploitation, ils emporteront probablement avec eux une bonne partie des utilisateurs Android. De combien d’utilisateurs s’agit-il ? Pour répondre à cette question il faut jeter un oeil sur les parts de marché de ces deux fabricants, et force est de reconnaître qu’ils ont tous deux un grand potentiel.

Selon Gartner, les smartphones vendus par Samsung représentent au Q1 2016 23,2% des ventes de smartphones. Statista, lui, parle de 24,5%. Dans le même ordre, la part de Huawei représente 8,2% et 8,3%. Est-ce que Samsung et Huawei oseraient abandonner Android du jour au lendemain ? Je ne le crois pas.

A LIRE  Test d’Android Nougat : des nouvelles fonctions exclusives aux nouveaux modèles
androidpit google play store update install 1
Le Play Store est à la fois une force et une faiblesse d’Android. © ANDROIDPIT

Samsung est présent sur les plus gros marchés au monde. Les services de Google tels que Maps et surtout le Play Store y sont énormément utilisés (contrairement à la Chine). Les clients de Samsung s’y sont habitués et aiment l’utiliser avec un appareil Galaxy. Le nombre d’applications sur le Play Store est à lui seul un argument suffisant pour rester sur ce système d’exploitation. Si l’on en croit Statista, il y avait 2 millions d’applications en février 2016, et selon App Brain nous en avons 2,25 millions en juillet 2016.

Les choses sont différentes du côté de Huawei. En Chine, le fabricant est en position de force au niveau du nombre d’utilisateurs, notamment grâce à son propre App Store. Il est suivi de près par la marque, à l’image de l’App Store avec Apple, et il est soumis lui aussi à des contrôles de sécurité relativement stricts. En discutant avec le responsable de la division mobile de Huawei, nous avons appris que pour Huawei elles représentent le plus gros problème d’Android. Le système d’exploitation est placé ici au second plan. Il est donc probable que nous voyions arriver un App Store de Huawei en France avant de voir un quelconque système made in Huawei.

Nous ne savons pas encore vraiment pourquoi Huawei a engagé des experts en système d’exploitation, mais il est sûr que ces personnes en question travaillaient auparavant chez Nokia. Sur bien des points, ils peuvent être utiles à l’entreprise.

Android n’est vraiment bien que sur les smartphones

Dans certains domaines, il est possible d’utiliser Android mais il n’est pas le système le mieux adapté. Nous pouvons mentionner entre autres les Smart TV et les appareils connectés. Android TV est un échec à cause des applications du Play Store qui ne sont pas suffisamment adaptées au contrôle à distance et/ou par la voix. Au poignet, Android ne fait pas des miracles non plus car il s’agit là plus ou moins de la même chose que ce que l’on trouve sur le smartphone. Ainsi, les smartwatchs n’arrivent pas à percer et le besoin de consommer de l’énergie s’accroît sans véritable raison.

A LIRE  Nougat arrives to LG G5 in Europe and Brazil as well
androidpit Samsung Gear S2 12
Tizen est le plus gros avantage du Samsung Gear S2. © ANDROIDPIT

Au niveau des appareils connectés, Samsung a un coup d’avance avec Tizen. Il s’agit d’un système d’exploitation léger et mûr qui a déjà fait ses preuves sur des smartwatchs, gadgets et même des smartphones que nous n’avons pas eu l’occasion de tester.

Faire basculer les smartphones Galaxy sous Tizen serait donc un risque inutile sur smartphone.

Qu’en est-il de Cyanogen OS ?

Cyanogen OS représente une grande zone d’ombre sur ce point. Le système est compatible avec les applications d’Android et reste basé sur le noyau, le Play Store est même préinstallé sur les appareils. Toutefois, il présente de sévères différences. Le programme Mod permet aux fabricants de smartphones de modifier des aspects du système tels que l’écran de verrouillage, les fonctions de téléphonie ou encore le contrôle vocal. L’implémentation de Skype, Cortana et OneNote montrent également une tendance à vouloir se rapprocher de Microsoft.

Cyanogen représente une passerelle entre Microsoft et Android

Jusqu’à maintenant, seulement de nouveaux fabricants tels que Wileyfox et BQ utilisent ce système par défaut sur le smartphone. Ce n’est pas grâce à eux que Cyanogen sera en mesure d’entrer en réelle compétition avec Android et de voler des parts de marché à Google. Pour le moment, on dirait plutôt que Microsoft et Cyanogen se rapprochent l’un de l’autre, ce qui permettrait au géant américain de se frayer un chemin vers Android.

Tout est différent

Google a modelé Android. Le système est insatisfaisant mais les constructeurs ont suffisamment de marge de manoeuvre pour l’adapter et/ou l’améliorer. Ainsi, Huawei, Samsung, HTC, Sony et tous les autres peuvent se différencier et présenter leurs propres arguments de vente. En parallèle, avec Google ils améliorent le noyau Android et construisent un système plus solide que tout ce qu’une entreprise aurait pu faire seule.

A LIRE  RHA S500i review

Différents constructeurs travaillent ensemble afin de résoudre les problèmes qu’ils rencontrent. Google permet d’effectuer des modifications dans la mesure où le concept de compatibilité reste présent. Ainsi, Android offre un bon compromis entre la diversité, la liberté et la compatibilité. Samsung et Huawei veulent peut-être devenir plus grands mais ils n’y arriveront pas en quittant Android. D’ailleurs, cela risque de déplaire à leurs utilisateurs.

Qu’en pensez-vous ? Est-ce une bonne chose que Huawei et Samsung créent un système concurrent à Android ?