A LIRE  Pour Aubry, soutenir Valls "n'est pas évident"