Connaissez-vous le tout premier smartphone Android ?

Adoré, critiqué et même vénéré, le premier smartphone commercialisé sous Android fut une révélation pour beaucoup de geeks et est aujourd’hui devenu une pièce de collection rare. L’avez-vous connu et même eu ? Pour ma part, oui. Et, même dans ses deux versions (T-Mobile G1/HTC Dream) et autant vous dire que je garde un souvenir impérissable de ce mobile Android à clavier physique coulissant. Aujourd’hui, nous allons justement remonter dans le temps pour vous parler de cet inconnu qui a ouvert la voie et élevé l’OS de Google « Android » au rang de maître.

  • Les 5 choses qui m’ont le plus marqué sur Android
  • 10 anciens jeux PC/consoles incontournables disponibles sous Android

L’ascension du premier mobile Android

Officialisé en 2007, la même année que le lancement du premier iPhone d’Apple, mais plusieurs mois plus tard, Android est un système d’exploitation mobile qui a été racheté par Google à Andy Rubin. Ce monsieur est le concepteur et est celui qui l’a éduqué durant plusieurs années en étant à la tête de son développement. L’idée initiale était de contrer Apple en proposant un système ouvert et personnalisable, à la différence du système d’exploitation mobile d’iOS qui avait (et a encore à ce jour) un noyau Linux fermé. Au final, Google semble avoir réussi à tenir son pari en scellant une alliance solide avec le taïwanais HTC et l’opérateur mobile américain T-Mobile en créant le T-Mobile G1.

connaissez vous le tout premier smartphone android htc dream g1 t mobile image hero 06 andy rubin
Andy Rubin : une véritable icône dans le milieu qui a conçu l’OS mobile d’Android, ensuite racheté par Google. © Google

En septembre 2008, le T-Mobile G1 est né

Commercialisé en septembre 2008, soit deux mois après le lancement de l’iPhone 3G, le premier smartphone Android de Google fut raillé par un nombre incalculable de personnes qui ne juraient que par Apple à l’époque, mais les fins connaisseurs étaient plus intelligents que cela. C’est pourquoi, ils ont alors commencé à développer autour du système d’exploitation mobile de Google, afin de connaître ses limites (avantages et faiblesses).

A LIRE  New Google app for Android splits the Now feed in two
connaissez vous le tout premier smartphone android htc dream g1 t mobile image hero 00
Voici une première vue du T-Mobile G1, alias HTC Dream en France. © HTC

Initialement proposé sous la forme d’un kit de développement, Android s’est ensuite étendu et installé dans le HTC T-Mobile G1. Quelques mois après, Google le déclina en tant qu’Android Dev Phone 1 (décembre 2008) pour ensuite renchérir le marché un an plus tard, sous le petit nom de HTC Dream. L’opérateur Orange fut le premier à l’adopter, mais avait bridé sa version d’Android qui fut très longtemps bloquée sous Android 1.1, puis plus tard mise à jour vers Android 1.5 Cupcake. Une version d’Android dénaturée par l’opérateur français, dont le root était presque impossible.

Heureusement, nous étions bien trop à travailler dessus et nous avions fini par réussir à trouver une faille dans le logiciel modifié d’Orange, afin de lui octroyer une version d’Android modifiée aux petits oignons. C’est justement à cette même époque que Steve Kondik, alias Cyanogen, créât la première ROM Custom sous Android 1.5 Cupcake. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’elle soit déclinée sous toutes les coutures par d’autres amateurs en herbe.

  • CyanogenMod 12.1 : nouveautés, compatibilités et téléchargements

Un bon premier milieu de gamme pour l’époque

Bien qu’il présentait des composants proches, voire mieux que l’iPhone 3G de l’époque, le T-Mobile G1, alias HTC Dream, se voulait légèrement moins optimisé que son rival à la pomme croquée. En son temps, l’i’Phone d’Apple avait également l’avantage de proposer une puce graphique qui produisait une 3D plus performante que l’Adreno 130 du Qualcomm MSM7201A. Nous étions bien dans l’époque où les processeurs d’un seul cœur étaient les patrons.

Cela mis de côté, le T-Mobile G1 (HTC Dream) proposaient des caractéristiques honnêtes et en marge de l’iPhone 3G d’Apple. Nous pouvons notamment parler de son écran de 3,2 pouces en 320 x 480 pixels, alors qu’Apple proposait un écran plus grand – d’une diagonale de 3,5 pouces – mais avec une définition d’écran identique. Côté RAM, le G1 était mieux servi et relativement fluide à l’utilisation sous Android (pour l’époque, une nouvelle fois).

A LIRE  Google releases Trusted Contacts, a new personal safety app
connaissez vous le tout premier smartphone android htc dream g1 t mobile image hero 05
Présentation des fonctions physiques proposées avec le HTC G1. © HTC

Une mémoire interne certes limitée, mais contrée par l’App2SD

Malheureusement, il avait un défaut majeur qui résidait dans son espace de stockage interne limitée à 256 Mo de mémoire interne et ce, pour les deux itérations des T-Mobile G1 (américaine) et HTC Dream (internationale). À l’époque, Google misait tout sur le port microSD, où il avait permis le déplacement des applications sur la carte mémoire externe afin d’éviter la saturation de la mémoire interne de l’appareil. Atout dont il dispose encore, mais le développement de la version de l’OS sur le premier mobile de Google/HTC s’arrêta à la sortie d’Android 1.6 Donut.

Pour son clavier physique coulissant hors pair

Mais, le principal point fort de ce premier mobile Android (et qui m’avait aussi fait craquer en son temps) n’était autre que son clavier physique coulissant. Si vous avez déjà ou avez un jour la chance de prendre en main un HTC G1, vous comprendrez immédiatement à quoi je fais allusion. Le clavier physique est un délice à manier, les doigts glisse dessus comme sur une patinoire… Sous Android, personne n’a réussi à reproduire une ergonomie aussi forte avec un smartphone doté d’un clavier physique coulissant. Google, si tu me lis un jour … tu devrais peut-être songer à élaborer une version « old shool » remise au goût du jour rien pour tes fans qui sont éperdument tombé amoureux du premier. Il ne fera peut-être pas un carton, mais tu auras alors fait plaisir à tes admirateurs qui l’ont apprécié.

A LIRE  Motorola Droid Turbo finally gets Marshmallow update
connaissez vous le tout premier smartphone android htc dream g1 t mobile image hero 03
Essayez-le au moins une fois dans votre vie, vous verrez par vous-même. © HTC

Sur le plan de la photo et de la vidéo

En 2008-2009 se comptaient sur les doigts d’une main les mobiles dotés d’un appareil photo en façade, mais l’iPhone et le HTC Dream G1 n’étaient pas de cela. À vrai dire, la technologie n’était pas aussi évoluée et les constructeurs ne voyaient pas vraiment l’utilité d’une telle caractéristique, qui est aujourd’hui devenue un prérequis dans toutes les gammes. Posé à 3,15 millions de pixels, le capteur photo du G1 était correct pour l’époque sans être transcendant.

Qu’en était-il de son autonomie chaque jour

Son endurance sur batterie au quotidien était en marge à celle d’un Nexus 5 2013. Par là, j’entends que sa batterie de 1150 mAh fondait vite. Mais avec une bonne optimisation de la part de l’utilisateur, il pouvait tenir la journée, mais pas beaucoup plus. En addition, il détenait tout ce qu’un smartphone de 2008-2009 pouvait espérer avoir, incluant une compatibilité WiFi, 3G et même Bluetooth, mais l’absence d’entrée audio pour écouteurs laissait perplexe. Pour palier cela, certains revendeurs proposés un adaptateur miniUSB vers mini-jack 3,5 mm. Peu cher, mais très fragile.

connaissez vous le tout premier smartphone android htc dream g1 t mobile image hero 06
La dernière version officiellement sortie sur le HTC G1 était numérotée à Android 1.6 Cupcake. © HTC

Un excellent mobile, il est dommage que les constructeurs et même Google ne soient pas aller plus loin dans ce sens. Car, nombreux sont ceux qui réclamaient un HTC G2… Il est bien sorti, mais non comme tout le monde l’attendait. Le mobile n’avait plus ce look unique et démarqué du HTC G1, mais un look purement HTC dont Google s’était éloigné. Là encore, Le HTC G1 reste et restera le premier Android marqué au fer rouge dans l’esprit des passionnés.