Accueilli comme le messie lors de la conférence E3 2016 de Sony Interactive Entertainment, Hideo Kojima était présent la semaine dernière à la Comic-Con de San Diego. Interrogé par l’incontournable Geoff Keighley, le patron de Kojima Productions a bien évidemment évoqué Death Stranding, son nouveau jeu actuellement en développement sur PS4. Ainsi, on apprend que le studio procède en ce moment à plusieurs tests et que le choix du moteur graphique est quasiment arrêté ; moteur qui, manifestement, ne sera pas le même que celui utilisé pour le trailer dévoilé le mois dernier. En effet, ce bref aperçu n’avait que pour objectif d’offrir un avant-goût visuel. A ce sujet, Kojima-san a précisé que le teaser tournait en temps réel et qu’en le mettant en pause, il était ensuite possible de balader la caméra n’importe où dans la scène.

D’après ce qu’a confié le créateur de Metal Gear Solid, il a désormais une idée claire et précise de la direction dans laquelle il souhaite aller en termes de gameplay, et le développement du jeu – d’un point de vue technique – va enfin pouvoir débuter. Toujours selon Hideo Kojima, la séquence utilisée pour réaliser la première bande-annonce de Death Stranding figurera dans la version finale de celui-ci, et il s’agira bel et bien d’un jeu d’action. Visiblement, le fait que le trailer soulève plus de questions que de réponses est volontaire. En effet, Kojima-san tenait à ce que cette première mise en bouche ne soit rattachée à aucun genre, de façon à ce que chacun puisse avoir sa propre interprétation de Death Stranding.

A LIRE  Yakuza 6 : une vidéo récapitulative avant la sortie du jeu sur PS4

Death Stranding

En ce qui concerne le scénario, il n’existerait pas encore de script à proprement parler. En fait, Hideo a reconnu que ça partait un peu dans tous les sens et qu’il avait besoin d’organiser un peu tout ça. A priori, l’histoire devrait se dérouler dans un monde différent du nôtre, mais qui comprendrait un certain nombre d’éléments familiers. Enfin, il a indiqué que depuis le début de l’année, il avait regardé 85 films et que, du coup, il n’avait pas énormément de temps pour jouer. Néanmoins, dès son retour au Japon, il s’est juré de se mettre à Pokémon GO. Oui, on y revient.