La Grande Muraille : le choix de Matt Damon vivement critiqué

Jeudi dernier, nous vous dévoilions la toute première bande-annonce de La Grande Muraille. Signé Zhang Yimou, cette co-production américano-chinoise met en scène un Matt Damon surentraîné, bien décidé à protéger la Grande Muraille de Chine et le peuple chinois d’une menace imminente. Seul bémol : Matt Damon n’est pas chinois et les principaux seconds rôles sont attribués au chilien Pedro Pascal et à l’américain Willem Dafoe

Un détail qui n’aura pas échappé à la comédienne Constance Wu, qui a fait part de son désarroi quant à ce choix de casting, qu’elle qualifie de « raciste » sur les réseaux sociaux.

Selon elle, cela « perpétue le mythe raciste selon lequel seul un homme blanc peut sauver le monde. Ce n’est basé sur aucun fait réel. Nos héros ne ressemblent pas à Matt Damon. Ils ressemblent à Gandhi. À Mandela. À votre grande sœur lorsqu’elle s’interpose face à une petite brute ». 

Et ce n’est pas la première fois qu’Hollywood est accusé de « whitewashing » : on se souvient de Gods of Egypt et Exodus, qui mettaient en scène des acteurs anglo-saxons pour jouer à l’écran des Egyptiens.

Plus récemment, les fans de Ghost in the Shell ont vivement critiqué le choix de Scarlett Johansson dans le rôle principal du film. Idem pour Doctor Strange, où Tilda Swinton incarne l’Ancien alors que dans les comics, le personnage est tibétain. A ceci près que dans le cas de La Grande Muraille, en salles le 15 mars 2017, il s’agit d’un scénario original, nullement adapté d’un ouvrage existant.

A LIRE  Sense8 : Rencontre avec Romane Portail, recrue française de la saison 2

Tilda Swinton dans Doctor Strange, au cinéma le 26 octobre

Doctor Strange Bande-annonce

 



Cet article a trouvé sa source chez nos confrères Allo Ciné