A LIRE  Après quelques jours de retenue, la presse chinoise critique Donald Trump