Devant un nouvel épisode de pollution aux particules fines, la Préfecture de Police de Paris a pris plusieurs décisions dont la toute nouvelle circulation différenciée.

« Pour dimanche 22 janvier et lundi 23 janvier, Airparif prévoit une émission de particules fines PM 10 comprise entre 70 et 90 µg/m³, soit un éventuel dépassement du seuil d’alerte qui est de 80 µg/m³ pour les PM 10. Par ailleurs, Météo France a indiqué notamment un vent faible réduisant la capacité de dispersion des polluants » annonce le communiqué. Dépassant possiblement le seuil d’alerte, la Préfecture met donc en place la circulation différenciée. Cette dernière remplace l’incomprise, aléatoire (et peu suivie) circulation alternée.

Concrètement, Paris intra-muros mais également les départements limitrophes (hors A86) passent, à compter de lundi à 5h30 en circulation différenciée. « Les véhicules non classés et les véhicules de la classe 5 Crit’Air sont interdits de circuler. Seuls les véhicules de la classe 1 à 4 Crit’Air, ainsi que les véhicules « zéro émission moteur » pourront ainsi circuler dans ce périmètre ».

Diesel avant 2001, Essence avant 1997

Ainsi, les véhicules diesel d’avant le 1er janvier 2001 seront interdits de circuler de 8h à 20h. Les véhicules essence d’avant le 1er janvier 1997 aussi. D’autres mesures sont prises dès ce dimanche comme l’interdiction de l’utilisation du chauffage individuel au bois (impossible à contrôler), la réduction de 20 km/h de la vitesse maximale sur toutes les voies ou l’obligation de contournement par la francilienne des véhicules en transit dont le PTAC excède 3,5 tonnes dès 22H00.

En revanche, fini la gratuité des transports en commun les jours de pic de pollution. Ce lundi, le STIF (Syndicat des Transports en Île-de-France) mettra en place un « forfait journalier anti-pollution » à 3,80 euros. Ce forfait permet de se déplacer en TC dans toutes l’Ile de France.

Impossible d’obtenir une pastille en ce moment

Le souci est que le service de délivrance des dites pastilles Crit’air est engorgé. Certains automobilistes ont fait leur demande en décembre et n’ont toujours rien reçu. Gageons que les forces de l’ordre sauront faire preuve de discernement et ne verbaliseront pas un véhicule récent sans pastille ni facture de l’achat d’icelle (*). Sinon ce sera une amende de 68 à 135 euros.

Paris n’est pas la première ville à mettre en place une telle circulation différenciée. Grenoble lors de ses derniers épisodes de pollution a pris de telles mesures. A noter que Lyon mettra en place une circulation alternée ce lundi. Seuls les véhicules aux plaques impaires pourront circuler.

(*) devant l’engorgement du service et les délais entre l’achat et la délivrance de la pastille, il est désormais considéré comme valable de circuler avec la facture. Imprimez-là et mettez-là dans votre véhicule.

Source : Préfecture de Police de Paris, illustration : Crit’air



Article tiré de l’excellent site Le Blog Auto