Tout cela semble un peu étrange. Google a créé la série Nexus pour booster le marché Android. Les caractéristiques techniques remarquables des dispositifs Nexus était accompagnées d’un système d’exploitation Android pur – sans surcouche logicielle.

Depuis le Nexus 4 de LG, les smartphones de la série ont commencé à se convertir en best-sellers. Toutefois, leur succès ne reposait pas tant sur la technologie ou le logiciel, mais principalement sur leur excellent rapport qualité-prix et sur la présence d’Android stock et de mises à jour rapides.

Depuis le Nexus 6, et surtout avec les nouveaux Nexus 5X et 6P, les prix ont violemment augmenté. Le Nexus 5X est à 479 euros, et le Nexus 6P à 649 euros.

Tous les smartphones Nexus ont été faits avec des constructeurs partenaires. © ANDROIDPIT

Selon un rapport publié sur le site américain The Information, des discussions internes chez Google parlent d’acquérir un contrôle total sur la production de smartphones. Il s’agissait auparavant de laisser les partenaires comme Samsung, LG ou Huawei construire les téléphones Nexus. Mais l’optique serait désormais de produire un téléphone respectant leurs critères de qualité, un véritable « super téléphone » Google.

Imaginez que Samsung veuille construire un Google Nexus basé sur le Galaxy S6. Techniquement au top, avec un écran lumineux et une version d’Android stock. Qui irait acheter le Galaxy S6? Personne. C’est pourquoi Google souhaite produire son téléphone en prenant en charge la conception et peut-être même la production.

Nexus 5X vs Samsung S6 edge plus 2

Si Google décide de produire ses propres smartphones, cela pourrait coûter cher à ses partenaires et à leurs smartphones haut-de-gamme. © ANDROIDPIT 

Malheureusement, cette stratégie à un défaut : Si Google décide ne plus faire produire les smartphone Nexus en collaboration avec des partenaires tels que Samsung, LG et Cie, ces derniers pourraient mal le prendre. Google deviendrait un concurrent sérieux au lieu d’être un simple fournisseur de système d’exploitation. Les producteurs coréens, par exemple, pourraient prendre des mesures drastiques et quitter le système d’exploitation Android.

Cette situation avait déjà été notable lors de l’acquisition de Motorola par Google. C’est probablement pour cette raison que Google a vendu ses parts de Motorola à Lenovo l’année dernière. Si Google décide donc de développer ses propres téléphones en interne, la firme pourrait prendre le chemin d’Apple. Google n’aura ainsi plus à traiter avec des partenaires. Mais est-ce vraiment le chemin prévu par la compagnie ?

Que pensez-vous des projets éventuels de Google ? Google doit-il se séparer de ses partenaires constructeurs et produire ses propres smartphones ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires.



Source