Les ministres de la justice de onze Etats américains (Californie, Colorado, Connecticut, Idaho, Louisiane, Massachusetts, Michigan, Minnesota, New Jersey, Ohio et Utah) s’inquiètent d’une montée des actes anti-musulmans aux Etats-Unis et lancent une série de rencontres communautaires pour sensibiliser leurs concitoyens à ce problème.

Le département américain de la justice explique que ces responsables se joignent aux forces de police locales et aux représentants communautaires pour dénoncer « le contrecoup à l’encontre des musulmans, arabes, sikhs et Américains originaires d’Asie du sud à la suite des tragiques attentats terroristes de Bruxelles, Paris et San Bernardino ».

« Il n’y a pas de place pour l’intolérance dans notre pays », a insisté la ministre américaine de la justice Loretta Lynch dans un communiqué, qui souligne que ces derniers mois « des individus qui sont ou sont perçus comme étant musulmans, arabes, sikhs et sud-asiatiques ont été les victimes de harcèlement et violences à travers le pays ».