L’ancien ministre et député PS « frondeur » Benoît Hamon a exigé ce lundi de François Hollande qu’il reprenne « l’initiative » sur le projet de loi Travail en ouvrant une « discussion » sur la question des accords d’entreprise, sinon la loi, et les « progrès » qu’elle contient, ne sera pas adoptée.