Le salon de Shanghai, c’est l’occasion de prendre des nouvelles des petits généralistes chinois. Ainsi, Hawtai, donné pour mort, dévoile sa berline WS55 (l’ex-future E80.)

Non, Hawtai ne semble pas mort. Il vient d’inaugurer en grandes pompes un centre de recherche à Shanghai. Objectif, faire baisser les émissions de CO2 et développer des voitures plus modernes. Les Hawtai de 2020 seront ainsi 20% plus légères et celles de 2030, 40% plus légères. Surtout, en 2022, il dévoilera quatre plateformes inédites, qui seront déclinées en 10 véhicules !

En attendant, voici la WS55. Il s’agit d’une version recarrossée de l’E80 (voilà pourquoi on pensait qu’elle s’appellerait E80.) Ce nouveau patronyme signifie peut-être que l’E80 va poursuivre sa carrière… De tout temps, Hawtai ne s’est guère embarrassée avec le copyright. Il le prouve une nouvelle fois avec un museau très « Ford ». Le moteur reste un 1,5l turbo 140ch, d’origine Mitsubishi.
Fang Yishi, vice-président en charge du marketing, pose avec un certain docteur Ahmed, qui représente la marque au Moyen-Orient.

L’autre nouveauté, c’est le premier pick-up de la marque. Le marché est en pleine consolidation, avec une montée en gamme. Un novice comme Hawtai a donc un coup à jouer. Au moins, il ne s’en cache pas : c’est un Liaoning SG Huang Hai (mer Jaune) N3 avec un avant remodelé. Le cas échéant, il serait produit chez Liaoning SG (dont le logo apparait aux côtés de celui d’Hawtai.) Et donc ce Huang Hai N3 prend le nom de… Huang Hai N3A ».

Source :
Hawtai



Article tiré de l’excellent site Le Blog Auto