Conservez doudoune, gants et bottes fourrées, les derniers clichés volés de la future BMW Z5, toujours en développement, nous viennent encore du froid, du cercle arctique pour être plus précis. Et à cette occasion, l’allemande laisse apparaître sous sa combinaison de circonstance quelques détails supplémentaires sur sa plastique définitive.

Cela fait maintenant près de six mois que BMW a cessé la production du roadster Z4, et depuis lors son remplaçant, qui partagera sa plate-forme avec la future Toyota Supra, a déjà été surpris en test routier dans les forêts proches du cercle polaire, ou à l’attaque sur la boucle Nord du Nürburgring.

Si le mince camouflage à motifs psychédéliques du modèle surpris dans le grand nord peut laisser penser qu’on entrevoit ici les formes quasi-définitives du nouveau cabriolet allemand, les pare-chocs avant et arrière sont encore très proéminents, et donc sans doute bien protégés des regards indiscrets ; il faudra donc attendre patiemment attendre la présentation officielle (au prochain salon de Francfort ?) pour découvrir leur vrai dessin.

En revanche, les feux aux formes arrondies, la double sortie d’échappement ainsi que le becquet arrière prononcé abritant le troisième feu stop sont quant à eux bien visibles.

Tandis que la Supra restera un strict coupé, le roadster BMW quant à lui ne sera proposé qu’en version cabriolet. Du moins dans un premier temps, des rumeurs laissant entendre qu’une version à toit rigide, pourrait à moyen terme être disponible.

Niveau motorisation, on devrait retrouver sous le long capot plongeant un quatre cylindres turbocompressé de 2.0 litres, ainsi que le six cylindres en ligne turbo de 3.0 litres et 340 chevaux équipant déjà la M140i. Mais le futur roadster de la marque à l’hélice pourrait également bénéficier de la synergie entre Toyota et BMW via l’adoption d’une motorisation hybride dont la firme japonaise s’est fait une spécialité, accouplée à la transmission intégrale X-Drive du constructeur bavarois.

Les chances de voir arriver une version badgée Motorsport au catalogue, en revanche, semblent bien minces pour le moment. Toutefois, sachant que la future Supra pourrait pour sa part être dotée d’un V6 biturbo de 400 chevaux, il ne faut toutefois pas tirer un trait définitif sur une version plus musclée pour l’allemande…

Quoiqu’il en soit, la commercialisation du roadster Z5 est pour l’instant prévue pour la fin de l’année, alors que sa cousine japonaise à toit fermé est quant à elle attendue pour 2018.

Toutes les photos de la ballade hivernale de la belle allemande sont visibles ici.

Source : Autoweek



Article tiré de l’excellent site Le Blog Auto