« Raccrochez-vous à la quatrième révolution industrielle et gardez les transactions sur les rails à l’aide d’une plate-forme Blockchain ». C’est par c’est mots que Samsung SDS – filiale dédiée aux entreprises – avait dévoilé NextLedger, sa blockchain privée a destination des entreprises. Samsung Electronics utilisera ce type de technologies.

Le plus grand acteur du marché des fabricants de puces et de téléphones, Samsung Electronics, a annoncé que l’une des options de l’entreprise pour mieux gérer ses expéditions est la création d’une plate-forme de registres blockchain. Selon Bloomberg, le chef en charge du projet chez Samsung SDS, Song Kwan-woo a révélé qu’un nouveau réseau virtuel réduira les coûts de livraison de 20%.

En outre, le directeur général de SDS a déclaré que la branche informatique de Samsung parviendra à concevoir entièrement la nouvelle plate-forme pour Samsung Electronics, devenant ainsi l’une des premières entreprises à diriger un projet d’une telle envergure.

« Il aura un impact énorme sur les chaînes d’approvisionnement des industries manufacturières. La blockchain est une plateforme centrale pour alimenter notre transformation numérique », a déclaré Song Kwan-woo.

Selon un rapport officiel, Samsung SDS « s’attend à traiter 488 000 tonnes de fret aérien et 1 million d’unités de 20 pieds équivalents (EVP) en 2018 ».

Le nouveau système de chaîne de blocs qui sera déployé sera dédié à tous les produits fabriqués par Samsung Electronics, y compris l’électronique domestique. Cela inclurait les écrans à diodes électroluminescentes organiques et les téléphones Galaxy S9 fabriqués.

L’entreprise est par ailleurs membre du consortium Enterprise Ethereum Alliance depuis 2017.



Relayé par CryptoActu