Samsung a confirmé que la société fabrique maintenant des puces spécialisées dans le minage de cryptomonnaies, quelques jours après la publication de plusieurs informations à ce propos cette semaine.

Le journal d’information sud-coréen The Bell avait révélé l’information pour la première fois le 30 janvier, déclarant que Samsung avait lancé la fabrication depuis le même mois, dans le but de fournir des puces spécifiques (ASIC) à une entreprise minière chinoise. Ce type de puce est utilisé plus spécifiquement dans le minage de bitcoins, litecoins et autres monnaies proches algorithmiquement. Elles ne sont pas compatibles avec d’autres architectures blockchain comme Ethereum.

Un porte-parole de l’entreprise a depuis déclaré à TechCrunch:

« L’usine de Samsung fabrique des puces de minage cryptographique »

Le géant technologique sud-coréen n’ a toutefois fourni aucun détail sur ses clients ni sur les puces, annonce le site spécialisé.

Samsung a toutefois, dans son récent rapport sur les résultats du quatrième trimestre et de l’exercice financier 2017 publié le 31 janvier, parlé de la demande croissante dans ce secteur, déclarant qu’il fournira en 2018 des puces 8nm et 11nm pour répondre aux besoins du marché, ainsi que le démarrage d’une “production à risque” de puces 7nm.

L’entrée de Samsung dans le domaine du minage des cryptomonnaies amènera indubitablement une concurrence sérieuse à la société chinoise Bitmain, qui revendique plus de 70 % des parts de marché et utilise les puces ASIC du fabricant taïwanais TSMC.

D’après coindesk



Relayé par CryptoActu