Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

L’arrivée du nouveau pneumatique Michelin CrossClimate, vendu par le manufacturier français comme un pneu tous temps et non toutes saisons, a relancé l’intérêt pour ces pneumatiques hybrides. Il faut dire que dans de nombreuses régions de France, les conditions climatiques ne sont pas suffisamment extrêmes en hiver pour pousser les automobilistes à s’équiper de roues spécifiques hiver.

Pirelli de son côté, propose un pneumatique toutes saisons qui se dénomme logiquement : Pirelli Cinturato Allseason.

Les graphiques présentés ci-dessous illustrent bien les dispositions de chaque type de pneumatique. Un pneumatique à gomme hiver est parfait pour des conditions de -20° ( en-dessous on passera en pneus cloutés… ) à 10 degrés.

Tout le contraire d’un pneumatique à gomme été qui est à l’aise à partir de 10 degrés et jusqu’à 50 degrés. Pirelli positionne son pneumatique Cinturato Allseason entre les deux avec des performances optimales de -5 degrés à 30 degrés. Deux conclusions à en tirer : le Pirelli Cinturato Allseason ne cherche pas à concurrencer les pneus hiver destinées à une utilisation plus rigoureuse, et ne peut non plus prétendre à des performances au top lors de très fortes chaleurs. Mais les pays chauds n’auraient de toute façon ni le besoin ni l’idée de s’équiper en pneumatiques toutes saisons…

Plage de fonctionnement du pneumatique Pirelli Cinturato Allseason

Plage de fonctionnement du pneumatique Pirelli Cinturato Allseason

Nous avons testé ce pneumatique Pirelli Cinturato Allseason sur une Opel Corsa 1.4 Turbo 100 ch, chaussée en jantes alliage avec les dimensions suivantes : 195/55R16, et comme indicateur de vitesse 87H.

Lancé en 2015, le Pirelli Cinturato Allseason se présente donc comme un pneu toutes saisons destiné à permettre aux automobilistes de circuler en toute sécurité toute l’année, y compris en cas de chutes de neige modérées.

Ce document de Pirelli ci-dessous illustre les performances continues du Cinturato All Season tout au long de l’année. Il conserve son grip en hiver quand un pneumatique été devient dangereux, et demeure efficace en été quand un pneumatique été n’est plus du tout adapté ( allongement des distances de sécurité et usure accentuée ).

Bien évidemment le niveau de performances vient d’un compromis, et ne peut donc pas rivaliser contre une combinaison de pneumatiques hiver et de pneumatiques été. Voilà pourquoi Pirelli le destiné sur des citadines et compactes, avec une vocation essentiellement urbaine. On aura aussi intérêt à privilégier ce modèle de pneu sur des secteurs où les hivers sont doux.

Test Pirelli Cinturato Allseaso

Test Pirelli Cinturato Allseaso

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Focus sur la technologie Seal inside : l’anti crevaison utile

Le pneu Cinturato Allseason de Pirelli dispose d’une arme secrète supplémentaire : une technologie baptisée “Seal inside”. Un système conçu pour éviter les pertes de pression en cas de petite crevaison, que ce soit par une vis ou un clou de 4 mm  de diamètre maximum. Le mastic auto réparant entoure l’élément perforant, ce qui évite toute fuite. Pas besoin d’aller faire réparer le pneumatique : lorsqu’on retire la vis ou le clou, le mastic est aspiré et va combler le trou. La pression est donc maintenue, d’où un gain de temps, et un gain d’argent !

Dans les faits nous n’avons rencontré aucune perte de pression des pneus lors de cet essai. Nous n’avons pas non plus volontairement planté de clou dans les sculptures pour effectuer le test !

Technologie Seal Inside de Pirelli

Technologie Seal Inside de Pirelli

Comportement du pneumatique Pirelli Cinturato Allseason sous la pluie 

Le cahier des charges du Cinturato Allseason a intégré de nombreux paramètres, y compris des critères poussés au niveau de l’évacuation de l’eau. La bande de roulement est directionnelle, avec un objectif clairement établi : évacuer l’eau de pluie et réduire les risques d’aquaplanning.


Lors de notre test l’hiver dernier, sur autoroute et sous la pluie nous n’avons jamais rencontré de perte d’adhérence. Le dessin des sculptures et les rainures profondes permettent ainsi de circuler en toute quiétude sur des chaussées humides en toute sécurité.

En matière de freinage, les distances sont restées tout à fait honnêtes sur sol mouillé, que ce soit en hiver ou en été.

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Comportement du pneumatique Pirelli Cinturato Allseason sur la neige

En adoptant une conduite coulée, le Pirelli Cinturato Allseason permet de s’aventurer sur la neige sans risque de perte de contrôle intempestive. Dans ces conditions, tout repose sur les sculptures du pneu, qui est en partie desservi par une gomme typée pneu été.

On dispose ainsi d’un pneumatique à son aise, mais qui n’offrira pas l’adhérence d’un Pirelli Sottozero 3 pour se rendre aux sports d’hiver ! Ce test s’est toutefois déroulé dans l’est de la France, qui n’est pas la zone la plus clémente de notre territoire au niveau météo. Les températures sont souvent négatives que ce soit en automne et en hiver, et nous ont permis de mettre à l’épreuve ce pneumatique toutes saisons.

Même en l’absence de chutes de neige, n’oublions pas que le talon d’Achille d’un pneu été est son adhérence en hiver sur des chaussées gelées. La gomme des pneumatiques été va en effet se rigidifier en-dessous de 5°C, avec des conséquences bien connues : une perte d’adhérence, et des distances de freinage plus longues y compris sur le sec.

Le Pirelli Cinturato All Season aura fait preuve d’une belle stabilité durant la période de froid, avec un niveau de sécurité convaincant. Lors d’épisodes neigeux de faible ampleur, la tenue de route aura été assurée en partie grâce aux lamelles 3D qu’on retrouve sur des pneumatiques hiver exckusivement.

Pour les frontaliers proches de la Suisse ou de l’Allemagne, la présence du flocon sur le Cinturato All Season permet de circuler sans risque à l’étranger pendant tout l’hiver.

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Notre avis : La polyvalence du Pirelli Cinturato All Season nous a séduit avec un bilan très positif au terme d’une année d’utilisation. Au terme de notre essai, 14.000 km ont été parcourus par notre Opel Corsa sur des trajets mixtes : zone urbaine, route et autoroute. L’usure très raisonnable laisse penser que la longévité de ces pneumatiques peut atteindre au moins 40 000 km.

Les conditions de sécurité nous ont convaincus pour un pneumatique toutes saisons homogène et qui pourra sans crainte être monté sur une citadine ou une compacte. Le niveau de sécurité assuré toute l’année sera nettement supérieur à celui d’une voiture qui resterait toute l’année en pneus été…ou en pneus hiver ! Et ne plus se soucier de permuter ses roues tous les 6 mois, c’est à la fois une tranquilité et aussi une économie avec un montage sur les jantes d’origine. Ceux qui n’apprécient pas de rouler avec des jantes tôle en hiver ou des jantes alliage moins belles que les jantes d’origine seront satisfaits de conserver le look de leur voiture toute l’année. C’était le cas avec les jantes alliage peintes en noir brillant de la Corsa Color Edition photographiée pour cet essai.

Test Pirelli Cinturato Allseaso

Test Pirelli Cinturato Allseaso

Test Pirelli Cinturato Allseaso

Test Pirelli Cinturato Allseaso

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason

Test Pirelli Cinturato Allseason



Source Actu Automobile